Nicolas Sarkozy : « On a sorti Gbagbo et installé Ouattara, sans aucune polémique »

L’ex-président français Nicolas Sarkozy a avoué dans un livre l’intervention de la France en Côte d’Ivoire pour mettre au pouvoir Alassane Ouattara à la place de Laurent Gbagbo.

Dans un livre intitulé « Ça reste entre nous, hein ? Deux ans de confidences de Nicolas Sarkozy », publié par Nathalie Schuck et Frédéric Gerschel en novembre dernier, l’ancien président Nicolas Sarkozy indique que la France est effectivement intervenue en Côte d’Ivoire pour « installer » Alassane Ouattara, à la place de Laurent Gbagbo.

« Sans aucune polémique » ?

Il commentait alors l’intervention au Mali et en Centrafrique de son successeur, François Hollande : « Il y a eu une improvisation sur le Mali et la Centrafrique. Je ne dis pas qu’il ne fallait pas intervenir, mais je n’ai toujours pas compris ce qu’on allait y faire. Le Mali, c’est du désert, des montagnes et des grottes. Quand je vois le soin que j’ai mis à intervenir en Côte d’Ivoire… On a sorti Laurent Gbagbo, on a installé Alassane Ouattara, sans aucune polémique, sans rien », à la page 39 du livre, peut-on lire sur black-feelings.com.

Le respect du choix des Ivoiriens avait été avancé pour justifier l’intervention française en Côte d’Ivoire au moment de la crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011. Un contentieux liait Gbagbo, président sortant, et Ouattara, au sujet du résultats des élections. L’un et l’autre s’en attribuaient la victoire. Les partisans des deux camps s’étaient ensuite affrontés avec une grande violence, faisant 3 000 morts.

La France était intervenue au prétexte que l’armée ivoirienne, sous le contrôle de Gbagbo, tirait à « l’arme lourde » sur la population.