NBA : les heat de Miami pulvérisent les Spurs de San Antonio

Miami conserve son titre de meilleur joueur de la NBA. Jeudi soir, les Heat se sont imposés 95 à 88 contre les Spurs de San Antonio.

Les Heat de Miami ont mis un terme jeudi soir au rêve des Spurs de San Antonio de devenir champion de NBA 2013. Miami rafle son second titre consécutif par 95 à 88. La franchise floridienne accroche ainsi son troisième titre NBA, après 2006 et 2012.

La partie ne s’annonçait pourtant pas gagné pour les Heat tantôt dominant, tantôt dominé. Mais le dernier quart temps a été décisif. Les Spurs y croyaient pourtant encore dur comme fer dans les deux dernières minutes, menés seulement de deux points (90-88).

Face à un Tony Parker semi éteint, James Lebron signe un match impressionnant avec 37 points, 12 rebonds, 4 passes et 2 interceptions en 45 minutes. Lebron, quadruple MVP (meilleur joueur) de la saison en NBA, a incontestablement été une nouvelle fois le meilleur jour de cette finale. L’occasion d’ailleurs de prendre sa revanche après avoir été battu à plate couture par les Spurs en finale 2007 (4-0).

Une petite longueur d’avance donnait l’avantage aux Spurs dans le dernier quart (72-71). Jusque-là, San Antonio a toutes les chances d’être sacré. Mais la force Lebron écrase les Spurs, sans compter sur la splendide prestation de Dwyane Wade (23 points) et les magnifiques trois points de Shane Battier (6 sur 8). Tony Parker, notamment en raison de sa blessure à la cuisse droite, n’a malheureusement pas su s’aligner aux performances de ces trois joueurs, tout particulièrement après la mi-temps (0 points à 0 sur 4, 1 passe seulement et 2 pertes de balles).

Une première défaite

Cette défaite, les Spurs ne la digère pas. Il s’agit de la première finale perdue par l’équipe de San Antonio. Fin de la course donc pour Tony Parker qui avait l’ambition de décrocher sa quatrième victoire en dix ans avec les Spurs. Un mauvais départ, par ailleurs, pour l’équipier français Boris Diaw qui n’aura pas l’occasion de goûter à une première victoire en finale NBA.

L’erreur fondamentale des Spurs a été une baisse de leur garde mardi dernier lors du match N.6. L’équipe menait 5 points à 30 secondes de la fin. Mais le temps réglementaire aura donné raison à Miami qui s’était imposé en prolongation après avoir renversé la donne !

Deuxième victoire consécutive, Miami confirme son statut de meilleure équipe de la saison régulière avec 66 victoires en 82 matches, dont 27 successives.