Natation : Oussama Mellouli en or avant un duel avec Phelps

Le nageur tunisien Oussama Mellouli a remporté mercredi la deuxième médaille d’or africaine des championnats du monde de natation, à Melbourne, en Australie, en 800 mètres nage libre.

« C’est une consécration historique pour moi et mon pays, j’ai le sentiment du devoir accompli. La victoire obtenue dans le pays de la natation face à ses idoles Hackett et Stevens a sûrement un goût spécial et me procure beaucoup de joie et de fierté. » Oussama Mellouli était radieux mercredi après sa victoire en 800 mètres nage libre lors des championnats du monde de natation, à Melbourne. Il remporte la deuxième médaille d’or africaine de la compétition après celle arrachée lundi par le sud-africain Roland Schoeman sur 50 m papillon.

Le Tunisien a dominé le double champion du monde (2003-2005) et recordman de la spécialité (7’38’’65), l’Australien Grant Hackett, devant son public, seulement classé septième. Il devance grâce à son terrible finish le polonais Przemyslaw Stanczyk (7’47’’91) et l’Australien Craig Stevens (7’48’’67). Avec un temps de 7’46”95, il pulvérise son propre record africain (7’51”03).

Un duel au sommet avec Michael Phelps

Détenteur de six titres continentaux sur des distances allant de 200 à 1500 m, Oussama Mellouli était déjà monté dimanche dernier sur la deuxième marche du podium des mondiaux sur 400 mètres nage libre. Pourtant, assurait-il mercredi, « je suis venu à Melbourne sans aucune grande préparation sur 400 m et 800 m nage libre. J’ai focalisé ma préparation surtout sur le 400 m quatre nages qui se déroulera dimanche et surtout mon duel attendu avec l’Américain Phelps [déjà quatre fois médaillé d’or lors de ces mondiaux]. Je ferai tout pour atteindre la plus haute marche du podium. »

Le nageur tunisien avait déjà décroché le bronze dans sa spécialité lors des mondiaux 2003 et 2005, de même qu’une troisième place sur 400 mètres nage libre en 2005. Il n’a pas trouvé de maître lors des Jeux méditerranéens 2005, où il a raflé trois médailles d’or (800 m nage libre, 400 et 200 mètres quatre nages). Né en 1984 à La Marsa, en Tunisie, il a quitté son pays à 15 ans pour étudier et s’entraîner en France. Le Baccalauréat en poche, il a gagné l’Université de la Californie du Sud et le Trojan swim club (club de natation).

Mellouli classe à lui seul la Tunisie à la septième place des mondiaux de Melbourne, devant l’Afrique du Sud (8è), le Zimbabwe (18è) et l’Egypte (20e). Elu sportif de l’année 2003 et 2004, le jeune champion, à peine âgé de 22 ans, a encore de belles années devant lui.

 Visiter la page d’Oussama Mellouli sur le site du Trojan swim club