Naomi Campbell va-t-elle déloger les tortues du Kenya ?

Naomi Campbell a décidé de faire construire sur la côte kenyane un casino destiné à une clientèle très aisée. Mais l’emplacement qu’elle a choisi se trouve aux environs d’un sanctuaire de tortues. La guerre « Naomi Campbell versus les tortues kenyanes » a commencé…

Comme s’il n’y avait pas assez de place! « L’hôtel des milliardaires », c’est le nom du futur casino haut de gamme que Naomi Campbell, célèbre top model souhaiterait faire construire à Malindi, une station balnéaire kenyane qui abrite un site de préservation de tortues. Le projet pour milliardaires ne fait pas l’unanimité, ni auprès des défenseurs de l’environnement, ni auprès des habitants.

Naomi n’est pas la bienvenue

« Vous avez des plages extraordinaires et les gens ici sont tout simplement adorables » avait affirmé en août, le mannequin de 37 ans, au quotidien The Standard, lors de ses vacances au Kenya. Adorables mais prudents, voire sceptiques. Pour Athman Seif, le directeur de l’association marine de Malindi, la cohabitation entre les tortues, et la clientèle mondaine et fortunée du futur casino ne vont pas de paire. Cette dernière risquerait de réduire à néant les années de travail et d’efforts réalisés afin de préserver plusieurs espèces rares de tortues.

« Si ce projet est accepté, il aura des répercussions très importantes: le bruit du casino et son éclairage affecteront les couvées de tortues, tandis que les touristes se promenant sur la place détruiront les oeufs et les nids », a déclaré M.Seif à l’AFP. Car les femelles pondent leurs oeufs sur la plage et leurs progénitures se dirigent instinctivement là où le point de luminosité est à son maximum, à savoir vers l’océan. De fait, le futur complexe hôtelier, source de lumière sûrement gigantesque, pourrait induire en erreur les bébés tortues et les attirer dans la mauvaise direction. Avec comme conséquences presque inévitables et irrévocables, la mort par déshydratation, selon les scientifiques.

Des habitants soucieux de leur littoral

Les défenseurs de la nature et les habitants semblent faire bloc contre le projet de Naomi Campbell. Tous se montrent très prudents. « Nous ne sommes pas opposés au développement mais nous défendons un développement touristique de qualité, durable et avec un minimum d’impact sur l’environnement », a expliqué Stephen Trott, gérant du Local Ocean Trust, un groupe de préservation des tortues. Le Service Kenyan de la Vie Sauvage ( KWS – Kenya Wildlife Service) a indiqué qu’il surveillait de très près le projet. Le président du conseil d’administration de l’office de tourisme kenyan Jake Grieves-Cook, a rappelé quant à lui que le projet était en cours d’examen et que le verdict pourrait être rendu dans quelques années suivant le déroulement de la procédure.

Les habitants ne sont pas en reste. « Nous sommes totalement contre le casino. C’est une petite ville (Malindi), nous avons déjà un casino et nous ne voulons pas d’un autre », a expliqué Terry Hill, de l’association des habitants de Malindi-Sud. « De plus, on nous a dit qu’ils veulent construire près du parc marin. Soyez sûrs que nous ne laisserons pas faire car nous sommes des protecteurs de l’environnement », a-t-il précisé.

Une chose est sûre, Naomi Campbell va devoir batailler pour s’imposer face aux tortues et leurs défenseurs. Reste à savoir qui aura le dernier mot…