Namibie-France, score sans appel, 10-87

L’équipe de rugby de Namibie a beaucoup souffert dimanche 16 septembre 2007 face à une équipe tricolore en grande forme, qui a enchaîné les essais devant un public toulousain acquis à sa cause…

Le deuxième match de l’équipe de Namibie au cours de cette coupe du monde historique se déroulait à Toulouse, dans le sud-ouest de la France, dans une ville dont l’équipe fournissait aujourd’hui les deux-tiers des joueurs du XV de France…

Rien d’étonnant, alors, à ce que le public du Stadium, plein à craquer, ait été entièrement acquis à l’un des deux camps, supportant les joueurs auxquels il est attaché et qu’il a l’habitude de voir évoluer ici, à domicile!

Qui plus est, le XV de France avait besoin de prouver pour son deuxième match qu’il était enfin rentré dans la compétition, et de retrouver l’élan offensif qui lui avait tellement fait défaut face à l’Argentine, qui l’avait emporté trop facilement au Stade de France.

Dès la septième minute de jeu, Cédric Heymans marquait le premier essai, concluant une attaque collective efficace, prenant au dépourvu la défense namibienne. Trois minutes plus tard, un second essai signé David Marty donnait définitivement sa couleur au match, où les défenseurs namibiens allaient très souvent être à la peine!

Une partie jouée à 14 contre 15…

Le déséquilibre était trop sensible, mais il fut encore accentué lorsque le numéro 6, Jacques Nieuwenhuis écopa d’un carton rouge après une faute sèche sur Chabal. Dès lors, à 14 contre 15, les joueurs namibiens allaient être régulièrement débordés par la furia francese. Au bout de vingt minutes de jeu, un troisième essai accompli avec énergie et puissance par Thierry Dusautoir laissait peu d’espoir de remontée à l’équipe africaine.

A la mi-temps, le score était déjà sans appel : 40-3 pour la France. La deuxième mi-temps fut dans la droite ligne de la première, avec 7 essais supplémentaires dans le camp français, et, enfin, en toute fin de match, un essai de Langenhoven pour la Namibie, sur interception et belle remontée.

Un score final historique : 10-87

C’est une deuxième défaite pour la Namibie dans cette première phase de la Coupe du Monde 2007, après son échec 17-32 contre l’Irlande, il y a 7 jours. Décidément, l’épreuve commence mal, et l’équipe namibienne a désormais très peu de chances de se relever d’une telle déroute.

Côté français, l’équipe à forte composante toulousaine qui jouait ce soir peut bien pavoiser : jamais dans toute son histoire le XV de France n’avait inscrit un aussi beau score dans une compétition internationale, et cette bonne forme retrouvée augure plutôt bien des prochaines journées, avec en ligne de mire, dès vendredi… l’Irlande, justement.