Murielle Ahouré : de « sans-papier » à meilleure sprinteuse ivoirienne

Rien ne prédestinait cette jeune Ivoirienne de 25 ans à devenir vice-championne du monde du 100 mètre. Et pourtant, ce lundi, Murielle Ahouré a ravi la seconde marche du podium dans cette discipline. Qui est cette jeune fille pleine de talent ?

Toujours maquillée avant de courir, Murielle Ahouré est entrée hier dans l’histoire sportive de la Côte d’Ivoire et du monde entier. Elle est montée sur la deuxième marche du podium du 100m des Mondiaux d’athlétisme, qui se déroulent à Moscou (Russie). Elle est arrivée derrière la Jamaïcaine, Shelly-Ann-Pryce, grande championne du monde qui a réalisé un temps de 10 secondes 71. L’Ivoirienne a mis 10 secondes 93. Grâce à ce résultat, elle devient la première athlète africaine à monter sur le podium dans cette discipline.

De performance en performance

Un regard dans le rétroviseur montre que la vie de Murielle Ahouré a été parsemée d’embûches. Native de Côte d’Ivoire, elle a été envoyée en France à l’âge de trois ans. En raison de la profession de son père adoptif, Mathias Doué, qui était chef d’état-major des Forces armées nationales de Côte d’Ivoire, de 2000 à 2004. Pour plus de protection, sa famille quitte l’Europe pour les Etats-Unis. Mais malgré ses belles performances lors de championnats universitaires, elle est dans l’incapacité de concourir à l’étranger, étant en situation irrégulière aux Etats-Unis. Sa situation se régularise en 2012, avec l’aide du Président Alassane Ouattara. Pour sa première compétition internationale, elle frappe fort en décrochant la médaille d’argent sur 60 m aux Mondiaux en salle, à Istanbul, en Turquie. Elle devient alors une star en Côte d’Ivoire.

Depuis 2011, elle enchaîne les performances. En effet, la même année, elle établit son record personnel en 11s06. Elle devient un an plus tard, vice-championne du monde en salle à Istanbul, pour sa première compétition internationale. En février 2013, Murielle Ahouré remporte le 60 mètre du meeting indoor de Birmingham, devant Shelly-Ann Fraser-Pryce en descendant pour la première fois de sa carrière sous les 7 secondes (6s99). Le 8 juillet, elle remporte le 100 mètre du Meeting international d’athlétisme de Sotteville-lès-Rouen en 10s91. Elle améliore donc le record national de Côte d’Ivoire de 8/100s. A chaque course, elle améliore son temps.

Murielle Ahouré va t-elle réaliser le même exploit sur 200 mètre? Attendons de voir. Ce qui est tout même sûr, elle a franchi le bout du tunnel, après tout ce qu’elle a enduré.