Mozambique :34 personnes dont 1 Français meurent dans le crash de l’avion disparu

Au départ de Maputo, le vol TM470 de la compagnie mozambicaine LAM, était censé rallier Luanda vendredi à 13h10 GMT, mais n’est jamais arrivé à la capitale angolaise. Alors que la compagnie aérienne pensait que l’appareil pourrait avoir fait un atterrissage près de la frontière, au nord de la Namibie, on apprend qu’il s’est écrasé. Aucun survivant parmi les 34 personnes à bord.

Au départ de Maputo, le vol TM470 de la compagnie mozambicaine LAM, était censé rallier Luanda vendredi à 13h10 GMT, mais n’est jamais arrivé à la capitale angolaise. Alors que la compagnie aérienne pensait que l’appareil pourrait avoir fait un atterrissage près de la frontière, au nord de la Namibie, on apprend qu’il s’est écrasé. Aucun survivant parmi les 34 personnes à bord.

L’avion qui transportait 28 passagers et 6 membres d’équipage, avait disparu vendredi 29 novembre, alors qu’il assurait la liaison entre Maputo et Luanda, avait annoncé la compagnie aérienne. Dans un communiqué, la société précisait que « selon les premières informations, l’avion aurait atterri à Rundo, dans le nord de la Namibie, près de la frontière avec le Botswana et l’Angola ». En lieu et lace d’un avion qui a atterri, c’est une carcasse d’avion, un Embraer SA 190, qui a été découverte samedi dans le nord-est de la Namibie. Il n’y a aucun survivant, selon la police namibienne. La carcasse calcinée de l’appareil a été retrouvée dans le secteur du Parc national de Bwabwata, dans la région de Kavango. « L’avion a entièrement brûlé et il n’y a pas de survivants », a précisé à Reuters, Willy Bampton, un responsable de la police namibienne.

Le vol TM 470 au départ de Maputo et à destination de Luanda, la capitale de l’Angola, avait disparu des écrans radar vendredi au-dessus du nord-est de la Namibie avec 34 personnes à son bord, dont un Français.