Mort d’Erane et Andy : la police privilégie la thèse de l’accident, les familles doutent

Les deux cousins d’origine ivoirienne Erane et Andy se seraient noyés en tentant de récupérer un ballon dans la piscine où ils ont été retrouvés mort. La famille des deux cousins ne croyant pas à la thèse de l’accident, en l’occurrence les mères des victimes, ont décidé de porter plainte pour homicide volontaire.

Les mères des deux enfants retrouvés mort, ce mardi dans la piscine de la maison où leur absence avait été constatée, ont porté plainte contre X, ce mercredi auprès du commissariat de Bordeaux. Auparavant, le père d’Erane avait indiqué à l’AFP que certains proches des victimes ne voulaient pas croire qu’il puisse s’agir d’un accident.

Accident ou homicide volontaire ?

Certains membres de la famille des deux enfants ne croient pas du tout à la thèse de l’accident. Selon eux, les victimes n’étaient pas des footeux. Le fait qu’ils aient parcouru seul plusieurs kilomètres à pied sans être vus leur semble improbable. Les enquêteurs de la police judiciaire semblent privilégier la thèse d’un accident intervenu à la suite d’événements dramatique.

Selon la police, les enfants auraient quitté la maison avant 18h samedi. Ils seraient revenus dans la soirée pendant le match de foot France-Espagne diffusé entre 20h35 et 22h40 et seraient tombés accidentellement dans la piscine sans que les occupants de la maison ne s’en aperçoivent, en tentant peut-être d’attraper un ballon tombé dans l’eau. Les résultats de l’autopsie connus dans la soirée de mardi ont mis en avant la thèse de la noyade, sans écarter pour autant d’autres scénario. Les traces d’eaux retrouvées dans leurs poumons ont permis de privilégier la thèse de la noyade, mais des doutes subsistent encore. L’eau de la piscine devrait être analysée. L’analyse permettra de savoir si la noyade a eu lieu dans la piscine ou ailleurs.

Lire aussi :

 France : deux garçons d’origine ivoirienne portés disparus en Gironde

 France : les deux cousins d’origine ivoirienne retrouvés morts