Mondiaux d’athlétisme: le Kenya brille à Daegu

Ils étaient très attendus lors de ce championnat d’athlétisme à Daegu. Avec 17 médailles dont 7 en or, 6 en argent et 4 en bronze, les athlètes kényans ont une nouvelle fois brillé sur les pistes. La plus grande nation africaine d’athlétisme occupe la 3ème place au classement mondial cette année, juste derrière les États-Unis et la Russie.

Le Kenya a une nouvelle fois brillé lors du 13ème championnat mondial d’athlétisme de Daegu en Corée du Sud qui, entamé le 27 août, s’est achevé ce dimanche. Avec 17 médailles dont 7 en or, 6 en argent et 4 en Bronze, les athlètes des hauts-plateaux ont fait mieux qu’il y a deux ans à Berlin. Si la première nation africaine d’athlétisme conserve sa troisième place au classement mondial, elle engrange six médailles de plus qu’il y a deux ans, un record historique. Sans surprise, les Etats-Unis occupent la première marche du podium. Le pays de Michael Johnson a obtenu 25 récompenses. Il est suivi de la Russie qui s’en est sortie avec 19 médailles.

L’ Afrique bien représentée

Les Kényans ont dominé le demi-fond et le fond. Avec quatre doublés (1 500 m/3 000 m steeple/marathon masculins et 5 000 m dames) et deux triplés au marathon et 10 000 dames, le pays s’est une nouvelle fois imposé face à son éternel rival l’Ethiopie, en perte de vitesse. Les Ethiopiens comptabilisent 5 médailles dont 1 en or et 4 en bronze. L’Afrique a été plutôt bien représentée lors de ce 13ème championnat d’athlétisme. Le Botswana (une médaille d’or), le Soudan (une médaille d’argent), la Tunisie (une médaille d’argent) et le Zimbabwe (une médaille de bronze) ont créé la surprise en intégrant le club des 41 nations inscrites sur le palmarès. Seuls les Kenya, Ethiopie, Erythrée et Afrique du Sud étaient présents sur la prestigieuse liste lors du précédent championnat mondial à Berlin. Le prochain, prévu en 2013, aura lieu à Moscou.