Mondial 2010 : Maradona critique les « fils de p… de journalistes »

Le sélectionneur argentin Diego Maradona a tenu jeudi une conférence de presse d’une violence assez crue, après la qualification in extremis de son équipe pour la Coupe du monde de football en Afrique du Sud. Aux « fils de p… de journalistes », il a déclaré selon la traduction de BFM TV : « Je m’adresse à ceux qui ne m’ont pas cru, et je m’excuse auprès des femmes : vous n’avez qu’à venir me s… ! Parfois je dis noir, parfois je dis blanc, mais je ne dis jamais gris. A tous ceux qui m’ont maltraité : venez me s… ! ». Ce n’est qu’à la 84e minute que Maradona a été libéré, lors du match Argentine-Venezuela, quand Bolatti a inscrit l’unique but du match.