Mohammed VI et Lalla Salma : ces questions restées sans réponse

Lalla Salma et le roi Mohammed VI du Maroc

Des questions demeurent entières s’agissant des relations entre le roi du Maroc, Mohammed VI, et la princesse Lalla Salma née Bennani, épouse supposée du souverain.

Au Maroc, comme dans la diaspora, la situation au palais royal, notamment les relations entre le roi Mohammed VI et la princesse Lalla Salma, sont au centre des préoccupation, pour ne pas dire curiosités, des Marocaines et des Marocains. En ce sens qu’à ce jour, plusieurs questions sont restées en suspens, et demeurent donc des points sombres.

Divorce ou simple séparation ?

Les versions sont multiples et se chevauchent. Tantôt, il est question de séparation simple, tantôt, l’on parle de divorce. Si la question de divorce est restée au stade d’hypothèse posée par la presse, les souteneurs de la thèse de séparation ont eux axé leur argumentaire sur l’option du souverain d’éviter un clivage brutal et qui pourrait avoir des conséquences dommageables sur la vie des enfants du couple. A ce stade, et en l’absence d’information crédible, provenant notamment du Cabinet royal, impossible de savoir s’il s’agit d’un divorce ou d’une simple séparation.

Qu’est-ce qui est à l’origine de la brouille ?

Mohammed VI et Lalla Salma ne vivent plus ensemble. Le couple n’est plus apparu en public depuis près de deux ans. Les raisons : ce que tout le monde se dit, sans que cela ne soit confirmé ou infirmé. Une séparation ou un divorce impulsé, pour certains, par la sœur du roi Mohammed VI, notamment Lalla Hasnaa, qui aurait « contraint Lalla Salma à disparaître ». Tandis que d’autres journaux ont fait la corrélation avec l’orientation sexuelle du souverain qui serait à l’origine de la séparation. Qu’en est-il concrètement ?

Lalla Salma vit-elle toujours au palais ?

L’autre question toujours sans réponse est celle de savoir si Lalla Salma vit toujours au palais royal. Certains journaux ont évoqué une « permission » que pourrait accorder le roi à la mère de ses enfants pour un « droit de visite » afin de « préserver l’équilibre » de Moulay El Hassan et Lalla Khadija. Cette version pourrait tenir au vu des dernières informations relatives au voyage de Lalla Salma en Grèce, où elle était annoncée au début de l’été, avec le prince héritier. Aussi, ce « droit de visite avait-il permis à Lalla Salma de voyager en compagnie de sa fille, durant l’été 2018, en Italie ? Rien n’est moins sûr.

Toujours est-il que les relations entre Mohammed VI et Lalla Salma sont au cœur de l’attention des Marocaines comme des Marocains. Qu’ils soient au Maroc ou issus de la diaspora.