Mohammed VI dans la tourmente, Royal Air Maroc aussi

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Alors que le roi du Maroc, Mohammed VI, est au cœur d’une vive polémique, la compagnie aérienne du royaume, la RAM, traverse de son côté l’une des périodes les plus sombres de son histoire. Les détails.

Le Maroc en zone de turbulence ! Tel pourrait être interprétée la toute nouvelle information concernant la prestigieuse compagnie aérienne du royaume, la Royal Air Maroc (RAM), qui se trouverait dans la tourmente. Si l’on sait qu’en outre, le palais de Rabat est au centre de la polémique sur le divorce entre le roi Mohammed VI et la princesse Lalla Salma. Divorce toujours non officiel, ni confirmé, encore moins infirmé par Mohammed VI ou sa suite.

S’agissant de la Royal Air Maroc, compagnie jadis fleuron du transport aérien en Afrique et même dans le monde, elle semble enclencher une descente aux enfers. En atteste le dernier classement qui positionne la compagnie à la 93ème place sur 100, se classant derrière Ethiopian Airlines, qui elle est 44ème. Même la compagnie Mauritius vit de meilleurs jours que la RAM, puisqu’elle est classée 61ème.

Selon Bladi qui reprend Hespress, « à l’origine de cette dégringolade de la compagnie marocaine, plusieurs facteurs, notamment un climat social tendu parmi les différents corps impliqués dans le déplacement des passagers : pilotes, personnel au sol, personnel de cabine, etc. Toutes choses qui ont abouti à une mauvaise qualité du service-voyage de RAM. C’est du moins ce qui ressort d’une étude menée entre septembre 2018 et mai 2019

Lors de ce sondage de Skytrax, il a été sélectionné un échantillon composé de 21,65 millions de passagers de plus de 100 nationalités différentes. Les personnes sondées devaient se prononcer sur leur degré de satisfaction par rapport à tous les aspects du voyage, notamment de la qualité du service en cabine en passant par la qualité du vol (confort du siège, qualité des repas, choix des programmes audiovisuels, etc) jusqu’à l’expérience avant et après le vol (facilité de réservation en ligne, temps d’attente, livraison des bagages, etc.), note Bladi.

Les journaux d’indiquer que « presque tous les passagers interrogés ont affirmé que la qualité des prestations de la RAM est mauvaise », offrant un mauvais classement à la compagnie aérienne emblème du royaume. Pendant ce temps, le roi vit un célibat qui ne dit pas son nom. Mohammed VI dont le divorce avec Lalla Salma ne souffre plus d’un doute, tente de recoller les morceaux. C’est ainsi que le souverain se serait trouvé une nouvelle famille, les frère Azaitar avec qui il passerait beaucoup de temps.

A lire : Maroc : Mohammed VI, Moulay Hassan et leurs étranges fréquentations en l’absence de Lalla Salma