Mohammed VI confirme la non-célébration de la Fête du Trône et de son anniversaire

Mohammed VI, roi du Maroc,
Le roi du Maroc, Mohammed VI

Le gouvernement marocain a prolongé la période de validité de l’état d’urgence sanitaire, jusqu’au 31 août 2022, sur l’ensemble du territoire national. Avec cette nouvelle mesure, le roi Mohammed VI confirme qu’il n’y aura aucune festivité pour la célébration de son accession au pouvoir mais aussi de son anniversaire.

Tenu ce mercredi 27 juillet, sous la présidence du Premier ministre Aziz Akhannouch, le Conseil de gouvernement marocain a adopté un projet de décret portant prolongation de la période de validité de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national. Selon le gouvernement, la mesure «permettra notamment d’assurer l’efficacité des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la prorogation de la pandémie» de Covid-19.

Une mesure qui passe mal chez nombre de Marocains. Déjà lors de la dernière prolongation de l’état d’urgence sanitaire, des voix s’étaient levées pour dénoncer la mesure. Par exemple, Rachid Hamouni, chef de l’équipe Progrès et socialisme à la Chambre des représentants, avait confié à Hespress que «la décision de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire est étrange, compte tenu de l’ouverture des frontières, des mosquées et des stades, avec de nombreuses autres mesures d’atténuation».

Si l’on sait en outre que c’est au Maroc où s’est jouée la récente Coupe d’Afrique des nations féminine remportée par l’Afrique du Sud devant les Lionnes de l’Atlas et que le royaume se prépare à d’autres rencontres de masses, notamment sportives, difficile en effet de voir la pertinence de cette nouvelle mesure. Déjà hier mercredi, Gideon Saar, vice-Premier ministre israélien par ailleurs ministre de la Justice, a annoncé que les sélections de jeunes du Maroc et d’Israël vont très prochainement disputer une rencontre amicale.

A noter que la mesure de prorogation de l’état d’urgence sanitaire intervient trois jours avant la date habituelle de célébration de la Fête du Trône, prévue le 30 juillet et qui a été annulée. Le ministère marocain de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie a, le 22 juillet dernier, justifié la mesure d’annulation par «la poursuite des mesures préventives imposées par l’évolution de la situation sanitaire due à la pandémie de Covid-19». Et sans surprise, le roi Mohammed VI ne compte pas fêter son anniversaire, le 21 août prochain.

Lire : Les dessous de l’annulation par Mohammed VI de la Fête du Trône