Moctar, ou le design africain à l’état pur

L’association  » Third World My World « , doublé du label  » Senses of Africa « , permet à de jeunes designers africains de se faire connaître en France, et promeut un art africain traditionnel en perdition. Rencontre avec son créateur et membre très actif, Moctar Konyate.

Le 31 décembre 1992, l’association  » Third World My World  » voit le jour. Elle a pour but de promouvoir l’art et les cultures du tiers-monde, et en particulier ceux du continent africain. Son initiateur, Moctar Konyate a d’abord été dénicher ce qu’il appelle ses  » perles rares «  dans son pays d’origine, le Mali. Puis l’association s’est ouverte au Sénégal et, plus récemment au Niger et à la Mauritanie.

Les meubles de l’association sont exposés dans le show-room de Xuly Bet* à Pantin. On peut à loisir déambuler entre les chaises de créateurs et les tabourets dogon, marcher sur l’étonnant tapis en pneus, ou prendre place sur la  » chaise à palabres  » dont la fonction ne fait pas de doute. Le mélange de la modernité la plus aigüe et de la tradition la plus pure résume l’état d’esprit de cette association active.

Plastique ethnique

Moctar explique qu’il veut sauvegarder le patrimoine africain, et faire ainsi redécouvrir des objets qui ont perdu de leur sens et de leur utilité dans l’Afrique contemporaine – par exemple ces adorables tabourets pyrogravés qui ont été remplacés dans le trousseau des jeunes mariées par un frigo ou une télé. Son deuxième cheval de bataille : promouvoir la nouvelle vague des designers et plasticiens africains, qui n’ont pas toujours la possibilité de se faire connaître hors du continent.

Le succès ne s’est pas fait attendre, et l’un des sièges dessiné par Moctar lui-même – et baptisé  » Magnum « – a été choisi par le Centre Georges Pompidou à Paris pour figurer dans  » les objets du nouveau millénaire « . Un millénaire qui, grâce à Moctar, sera ethnique ou ne sera pas.

*Xuly Bet est un créateur malien, installé à Paris depuis 1986, qui connaît un gros succès en France.

Retrouvez Moctar et ses meubles dans notre émission  » T d’Afrik « , sur Alatele.com vendredi 16 juin à partir de 19h20.

Les artistes de l’Association : Dramane Cherif Aïdara (malien, vit au Burkina), travaille essentiellement avec du métal de récupération. C’est l’auteur du fameux  » tapis en pneus « . Awa Meïte (malienne), travaille le métal, le cuir et les tissus traditionnels. Aïssa Dionne (sénégalaise), travaille le bois et le fer. Moctar Konyate (malien), pour les sièges en tissage de plastique. Egalement : 100% Dakar et Mbaye diop dollar.

Pour joindre l’association :

Senses of Africa

8, rue Rouget de L’Isle, 93 500 Pantin, France