« Mobiclic » raconte l’esclavage aux 7-13 ans

Mobiclic, le magazine multimédia des 7-13 ans, consacre un dossier dans sa dernière parution à l’esclavage dans le cadre de la commémoration le 10 mai, pour la première fois en France, de l’abolition de l’esclavage. Sur les traces du petit Moussa, ils en apprendront un peu plus sur l’un des épisodes les plus honteux de l’histoire de l’humanité : la traite négrière. A offrir absolument à nos chérubins.

Le magazine multimédia Mobiclic (disponible sur CD-ROM), dans son édition de mai-juin 2006, fait la part belle, à travers un dossier, à l’esclavage, à l’occasion de la première commémoration en France de l’abolition de l’esclavage, ce 10 mai. Sur les traces du héros de Moussa, l’itinéraire d’un esclave, les lecteurs de cette parution éditée par les Editions Milan destinée aux 7-13 ans, suivent en images et de façon très interactive les grandes étapes de la traite négrière entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques.

Moussa, 12 ans, est capturé avec sa sœur, Assiba, dans son village du Bénin par des chasseurs d’esclaves européens et africains. Enchainés et après avoir marché durant des jours et des jours pour atteindre la côte, ils seront vendus sur le marché aux esclaves. Moussa y sera échangé contre une bagatelle : deux barils de poudre et des perles de verre. S’ensuit le pénible voyage sur le bateau négrier et les tentatives avortées des esclaves de se libérer de leurs bourreaux. Il en sera de même lorsqu’ils sont forcés de travailler dans les plantations de canne à sucre en Amérique. La vie y est pénible, le travail épuisant et Moussa et ses compagnons de galère ont à peine de quoi se nourrir convenablement. Cependant, le petit Béninois, à l’instar des Nègres Marrons, esclaves rebelles, recouvrira sa liberté.

L’esclavage bien expliqué aux 7-13 ans

La vie du petit Moussa fut malheureusement celle de millions d’Africains pendant toute la durée de ce trafic ignominieux dénommé commerce triangulaire, dont Nantes et Bordeaux, en France, furent des plaques tournantes. Les raisons et les motivations des principaux acteurs de cette traite des hommes sont clairement expliquées dans des documents annexes à l’histoire de Moussa. Un récit – succession de petits dessins animés et d’écrans interactifs – à travers lequel les enfants sont guidés par un narrateur et dont la plupart des personnages ont des informations à livrer. Un passage de souris pour les identifier et un clic pour mieux les connaître suffisent à vous en assurer. On apprend ainsi l’existence du Code noir, texte qui régissait la vie des esclaves dans les colonies françaises, celle du créole – nouvelle langue inventée par les esclaves africains – et la volonté exprimée par de nombreux philanthropes d’abolir cette pratique honteuse.

Grâce aux textes de Pascale Hédelin et aux illustrations de Frédéric Jacquemoud, Mobiclic réussit ainsi à informer en douceur, de façon ludique et globalement concise un jeune public qui doit savoir que de tels drames ont existé. Notamment dans l’Histoire de France comme en témoigne la commémoration du 10 mai. Un évènement dont nos petits chérubins, grâce au CD Mobiclic et à la BD associée qu’ils pourront imprimer, comprendront encore mieux la portée.