Miss RDC France : « Quand j’étais toute petite, je m’entrainais à marcher comme les mannequins »

L’élection, organisée le 14 juillet, a fait concourir treize jeunes congolaises de l’Ile-de-France. Belzanie Milongo a été élue Miss RDC France 2012. Interview.

Afrik.com : Qu’est-ce qui vous a permis de l’emporter ?

Belzanie Milongo :
J’ai fait de mon mieux. Sur scène, j’ai évacué tout mon stress. Je me suis donnée à fond. Je ne pensais qu’à défiler, à faire plaisir au public et au jury. Tout le monde méritait de gagner. Si j’ai été élue, c’est que j’avais un truc que personne n’avait. C’est peut-être ça qui a fait la différence.

Afrik.com : Pourquoi avez-vous voulu être Miss RDC France ?

Belzanie Milongo :
J’ai toujours voulu travailler dans le mannequinat, dans la mode et la beauté. Ce n’est pas mon premier défilé. J’ai passé plusieurs castings, par exemple chez l’agence Elite en 2012. Mon entourage m’a toujours dit « t’as la taille et le physique pour ». Même si je ne m’attendais pas du tout à gagner, je l’ai emporté.

Afrik.com : Qu’est-ce que vous comptez faire plus-tard ?

Belzanie Milongo :
Je compte continuer dans le mannequinat. Je sais que ce n’est pas donné à tout le monde. Mais je vais tenter ma chance dans ce milieu. Saisir toutes les opportunités qui se présentent. Je pense que cette élection de Miss RDC France m’ouvrira les portes, pour atteindre mon but.

Afrik.com : Avez-vous entamé des démarches pour y parvenir ?

Belzanie Milongo :
Grâce au Comité Miss RDC France, je participerai à des castings et à des rendez-vous professionnels. Tout dépend de moi. Maintenant que je suis élue Miss RDC France 2012, je sais ce que j’ai dans la tête. Et, je compte faire des grandes choses. Il y a plein de personnes qui disent que « je vais faire ceci, je vais faire cela », et ils ne font rien.

« J’ai passé plusieurs castings, par exemple chez l’agence Elite en 2012. »

Afrik.com : Depuis quand voulez-vous être mannequin ?

Belzanie Milongo :
Quand j’étais toute petite, j’étais déjà très coquette. J’étais toujours bien habillée. Dans ma famille, tout le monde est soigné. Je m’entrainais à marcher comme les mannequins. Je participais à chaque casting. Il y a eu plein de déceptions, ça ne m’a jamais ralenti. Je pense que le travail fourni a payé. Pendant les répétitions, je me donnais à fond. J’ai travaillé comme tous les autres.

Afrik.com : Ce milieu ne vous fait pas peur ?

Belzanie Milongo :
C’est un milieu très difficile. On s’y lance en ayant un but dans la tête, et au final, on est déçu car il n’y a rien de concret. Cela dépend de la combativité des gens. On m’a toujours dit que si ça ne marche pas aujourd’hui, ça marchera demain.

Afrik.com : En cas d’échec, faites-vous des études ?

Belzanie Milongo :
Oui. Je fais un Bac pro « SPVL », c’est-à-dire Service de proximité locale. En gros, c’est dans le social. Ces études me permettront de devenir assistante sociale ou éducatrice spécialisée. Je pourrai ainsi travailler avec les personnes âgées, de jeunes qui ont mal tourné, ou encore avec les handicapés.

Pour voir la cérémonie de Miss RDC France 2012, cliquez sur la vidéo :

Lire aussi :

 Miss Black France suscite la polémique