Miss Monde 2021 : Khadija Omar représentera la Somalie

Khadija Omar (18 nov 21)
Khadija Omar

L’organisation Miss Somalie a officiellement nommée Khadija Omar en tant que Miss Monde Somalie 2021. Elle a organisé des castings virtuels et sélectionné des candidats lors d’entretiens au cours des deux derniers mois et a annoncé Khadija comme nouvelle reine somalienne. Cette dernière se rendra bientôt à Porto Rico pour représenter le pays à Miss Monde 2021, au José Miguel Agrelot Coliseum à San Juan, le 16 décembre prochain.

Diplômée en psychologie, Khadija Omar, 20 ans, est la première candidate au hijab à représenter la Somalie à Miss Monde 2021. Elle a été inspirée après avoir vu le mannequin somalien Halima Arden sur la scène mondiale et le désir de représenter les filles musulmanes noires dans les magazines, les émissions de télévision, les films… Ayant grandi en tant que réfugiée dans les camps, elle comprend parfaitement les conditions climatiques difficiles en Somalie, telles que les pénuries d’eau, la sécheresse, les infestations de criquets.

En Somalie, les inondations ont déplacé à l’intérieur plus de 2,3 millions de personnes, les femmes et les enfants étant les plus touchés. Dans le cadre de son programme, Khadija travaillera avec le HCR et Somali Youth Action pour créer des programmes d’éducation aux moyens de subsistance et au climat, en particulier pour les femmes et les enfants, travaillera à la relocalisation des personnes vulnérables d’un campement sujet aux inondations pour les personnes déplacées à l’intérieur du pays.

Khadija Omar s’attellera également à collecter des fonds, pour sécuriser des sites où les déplacés internes recevront des abris provisoires et des kits de secours d’urgence ainsi que des dons pour qu’ils puissent commencer une vie durable, après leur réinstallation. Lors du concours de Miss Monde 2021 au José Miguel Agrelot Coliseum à San Juan, à Porto Rico, le 16 décembre prochain, elle tentera de représenter dignement son pays, qui a été durement frappé par la guerre civile depuis 1978. Aujourd’hui encore, la Somalie vit sous le coup d’un cycle infernal de violence.