MIPCOM à Cannes : le Nigeria en vedette

20131009_151457_-_copie.jpg

Joyeux constat au Marché international des Programmes de Communication de Cannes où le Groupe AFRIK.COM est lui-même représenté par le stand de l’Agence AFRIK.TV : le Nigeria est descendu en force et le ministre nigérian de l’Information lui-même était là afin de marquer l’importance du marché international pour la production éditoriale de ce pays.

Mercredi 9 octobre 2013, 15h00, effervescence sur le stand du Nigeria au beau milieu du MIP COM de Cannes (France) : arrivée de Mr Labaran MAKU, ministre fédéral nigérian de l’Information. Il s’entretient notamment avec les responsables de TVC News, la chaîne d’information 24/24 nigériane.

20131009_151643_-_copie.jpg

L’épopée Nollywood TV…

L’enjeu que représente désormais l’audiovisuel pour l’économie nigériane n’est un secret pour personne : à quelques travées de là, François Thiellet se félicite du succès rapide et spectaculaire de sa chaîne Nollywood TV, dont les séries de fiction made in Nigeria emportent l’adhésion des téléspectateurs de tout le continent, et qui est devenue en quelques mois le fleuron du « Bouquet africain » en France et du bouquet CANALSAT en Afrique… C’est d’ailleurs le président du Groupe Théma qui invite, ce mercredi 9 octobre au soir, pour la soirée la plus courue, sur la plage du 3.14, en face du Carlton…

20131009_151457_-_copie.jpg

…Tranche avec l’atonie des Africains

Mais l’embellie nigériane ne doit pas masquer l’atonie de la plupart des autres pays du continent : peu d’Africains, parmi les 5 000 visiteurs du plus grand marché des programmes de la planète. Alors que les producteurs et télévisions chinoises, coréennes, japonaises, indiennes sont d’année en année plus nombreux, les Africains restent toujours aussi rares. Même des pays relativement actifs au cours des dernières années, comme l’Egypte ou la Tunisie, ont allégé leur représentation, « Révolution arabe » oblige…

Trace TV et l’Agence AFRIK.TV

A saluer toutefois, l’opiniâtreté de Trace TV et de l’Agence AFRIK.TV, dont le Directeur des Rédactions, Adile Farquane, a noué de nombreux contacts avec des chaînes du monde entier, désireuses de mieux couvrir l’actualité du continent. Des projets ont éclos ici, avec des chaînes d’info nigérianes, américaines, arabes, marocaines, panafricaines ou encore paneuropéennes.

Comme à l’issue de chaque MIPCOM, tout le travail reste à faire… Mais ce qui est clair, c’est que la flamme de l’audiovisuel africain ne s’est pas éteinte, et qu’elle ne demande qu’à incendier tous les écrans du monde… à l’image des productions du Nigeria !