Milan fait son cinéma africain

Le Festival du cinéma africain de Milan met, chaque année, les cinéastes et films africains sous les projecteurs. Une opportunité pour voir un autre cinéma du 15 au 21 mars. Le site du festival donne un avant-goût plutôt savoureux.

 » Le Festival du Cinéma Africain de Milan se présente chaque année comme une occasion de rencontre et de connaissance des thèmes et des langages de nouvelles cinématographies, africaines et de la diaspora, qui sont le plus souvent méconnues du public italien « , expliquent les organisateurs du festival sur leur site Internet. Le festival veut montrer l’autre cinéma africain, celui qui ne bénéficie pas particulièrement des appuis institutionnels. Un cinéma à contre-courant des images véhiculées par les médias.  » Les films qui participent à la sélection doivent être tournés par des metteurs en scène provenant d’Afrique ou de la diaspora africaine en Europe « , insistent les organisateurs.

L’Afrique, dénominateur commun

Les films sélectionnés révèlent une renaissance du cinéma au niveau technique et thématique : une âme partagée entre la France et le Sénégal dans L’Afrance d’Alain Gomis (primé à Locarno 2001), le drame de la virginité dans la première oeuvre du Tunisien Khaled Ghorbal, Fatma (primé à Cannes 2001), l’abus de pouvoir des classes oligarchiques dans la fable africaine Sia, le rêve du python du Burkinabè Dani Kouyaté, la nouvelle adaptation, rythmique et sensuelle, de Carmen du Sénégalais Joseph Gaï Ramaka dans Karmen (Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2001), de l’Afrique du Sud les mésaventures d’un jeune Noir « à la mode  » à travers le regard de Oliver Schmitz dans Hijack stories (Un certain regard, Cannes 2001). Le choix sera forcément injuste.

Si vous n’avez pas les moyens ou le temps de vous rendre dans la belle ville italienne, allez faire un tour sur le site du Festival et pour vous mettre l’eau à la bouche, nous vous offrons gratuitement des critiques sur la plupart de ces films.

Visiter le site :

Critiques de films :

Karmen de Joseph Gaï Ramaka et la polémique que le film a déclenché au Sénégal.

L’Afrance ou le combat d’un homme

Interview du réalisateur de L’Afrance, Alain Gomis Alain Gomis, attention talent !

Sia, le rêve du python ;

Interview du réalisateur de Fatma, Khaled Ghorbal

Hijack stories .