Migrations : sept morts dont un petit garçon au large de la Libye

Les corps sans vie de sept migrants, dont celui d’un petit garçon d’une huitaine d’années, ont été retrouvés par les secouristes du Moas, dans des embarcations à la dérive au large de la Libye.

Selon l’ONG maltaise Moas et les garde-côtes italiens, les corps sans vie de sept migrants, dont celui d’un petit garçon d’une huitaine d’années, ont été retrouvés par les secouristes de cette institution, dans des embarcations à la dérive au large de la Libye.

Sur Twitter Chris Catrambone, fondateur du Migrant Offshore Aid Station (Station d’aide offshore aux migrants, Moas), , a déclaré : « Imaginez le fait de porter le corps sans vie d’une enfant de huit ans jusque chez toi le jour de Pâques. Je n’oublierai jamais cette journée ».

Selon les garde-côtes italiens, qui coordonnent les secours en Méditerranée centrale, ce dimanche 16 avril 2017, plusieurs opérations de sauvetage ont à nouveau eu lieu concernant plus de 2 000 personnes. Alors que le temps se détériore, les ONG ont lancé un appel à l’aide pour que davantage de navires soient envoyés sur place, leurs propres embarcations étant déjà surchargées de migrants repêchés la veille.

Les garde-côtes ont indiqué que quelque 4 500 migrants ont déjà été secourus, samedi 15 avril 2017, au cours de plusieurs opérations de sauvetage menées essentiellement par des navires affrétés par des Organisations non gouvernementales comme le Moas.