Michelle Obama, dame de fer ou reine de cœur ?

Derrière tout grand homme se cache une femme, affirme le proverbe. C’est aux côtés de Barack Obama que Michelle se tient aujourd’hui, après que les grands électeurs américains ont largement plébiscité son mari. Ce 20 janvier 2009, elle deviendra officiellement la première « first lady » afro-américaine des Etats-Unis. Qui est-elle? Quelles relations entretient-elle avec son mari? Parcours.

Elle est plus grande que lui. Elle mesure 1 mètre 82. On se souvient du poing qu’elle avait uni à celui de son mari, lors de la victoire de ce dernier à la convention démocrate de Denver, en août dernier, et qui n’avait pas manqué de soulever une polémique côté républicain. Mais Michelle « le roc » n’est pas facile à ébranler. Elle avait posé ses conditions à Barack Obama, lorsqu’ il avait voulu se lancer en politique : « Laisser tomber la cigarette, et protéger sa vie de famille au maximum ». Avant la femme publique, il y a d’abord une mère tendre et affectueuse, qu’on a vu accompagner Sasha et Malia lors du premier discours de Barack Obama à Grant Park, le 4 novembre dernier. Une Michelle élégante en rouge et noir, assortie à ses filles…

Durant son enfance modeste dans les quartiers du sud de Chicago, Michelle Robinson s’est forgée un comportement. Elle a été modelée par les sacrifices de ses parents. Son père, atteint de sclérose en plaque, était employé public. Marian Robinson, sa mère, était secrétaire. Elle a élevé Craig, le frère, star du Basket, et Michelle, avec conviction. Fuyant les rôles distribués par la société américaine, Michelle a surmonté les obstacles pour entrer dans les prestigieuses universités de Princeton, puis de Harvard. « Je ne devrais pas être ici, déclarait-elle dans un meeting dans le Delaware. En tant que Noire du quartier de South Side, à Chicago, je n’étais pas censée aller à Princeton. On me disait aussi que je ne devais pas tenter Harvard. Et je ne devais pas non plus être là pour devenir peut-être la prochaine First Lady des Etats-Unis ». Une déclaration faite quand Obama transcendait avec brio la question raciale lors de ses discours de campagne…

Barack et Michelle, un destin commun

Avocate. C’est le premier métier de Michelle Obama. Après ses études, elle devient assistante du Maire et travaille dans un prestigieux cabinet d’avocat de Chicago. Elle occupe aussi la fonction de Directrice des Affaires Communautaires de l’Hôpital de Chicago, un poste dont elle vient de démissionner pour se préparer à investir la Maison Blanche… Sa vie publique commence lorsqu’un jeune avocat fait irruption dans son bureau. Svelte, élégant dans ses costumes bien taillés, Barack Obama va souvent la voir. Et malgré ses réticences, il finit par l’inviter dans une église. De cette expérience, Michelle ressort séduite et conquise par la vision idéaliste de l’homme, sa volonté de changer le monde pour le rendre meilleur. Ils se marieront et deux filles naîtront de cette union prédestinée : Malia, 10 ans aujourd’hui, et Sasha, 8 ans.

Très vite, Michelle a conquis le cœur de Barack. Barack Obama ? « Quels parents donnent un tel nom à leur enfant ?», s’étonnait-elle lors d’une interview. Aujourd’hui, elle ne peut plus douter de la baraka qui auréole son président. Malgré les réticences, le soutien des femmes est primordial et contribue au succès de la carrière politique des maris. Coups bas, défaites, confrontations, victoires, la politique épargne rarement. Et qui mieux qu’une femme peut relever un homme humilié ? Hillary Clinton s’est vu éclaboussée par l’affaire Levinsky. Laura Bush doit réconforter un homme à qui on a lancé une paire de chaussures au visage. Jacky Kennedy, à qui on compare souvent Michelle Obama, a essuyé avec dignité les infidélités de John Kennedy… Sur le continent, Chantal Compaoré, première dame du Burkina Faso, a révélé, dans une interview, les avantages et les inconvénients de la fonction de première dame…

Intuitive quant à son futur rôle, Michelle Obama a anticipé la course à l’investiture ! Elle renonce même à sa carrière d’avocate d’affaires pour accompagner le sénateur Obama dans toute l’Amérique et le partager avec des milliers de concitoyens. Patiente mais franche, elle milite pour lui, évoque son quotidien, ses manies – celle de laisser traîner ses chaussettes dans la maison, par exemple, mais avec tendresse cependant. Une manière d’humaniser l’homme qu’admire le monde entier aujourd’hui. Une façon de le rendre accessible à tous. Pour celui qui fut un « Community Organizer », sorte d’Assistant social, des couches défavorisées dans son berceau à Chicago, elle est un soutien infaillible : « Michelle est mon amie, mon roc », dira Barack Obama plusieurs fois lors des meetings et le jour de sa victoire à Grant Park. Dans le livre l’Audace d’ Espérer, il écrira : « La plupart des gens qui rencontrent ma femme concluent très vite qu’elle est remarquable. Ils ont raison : elle est intelligente, drôle et absolument charmante… » Un bel hommage à celle qui le ramène constamment aux réalités quotidiennes lorsque son ego enfle. En tant que femme, Michelle ne s’oublie pas ! Dans un discours adressé aux citoyennes de Chicago en 2007, elle disait : « Il faut que je me ménage du temps, pour les cheveux, faire mes ongles, mais oui, c’est important… et dans tout ça, trouver l’équilibre entre la famille, le travail, les enfants, c’est un véritable challenge pour toutes les femmes du monde… »

Michelle Obama incarne le rêve américain des femmes noires

Lors de la première conférence de presse, une journaliste demande à quelle école Sasha et Malia iront à Washington. Barack Obama, épuisé et visiblement marqué par la campagne, répond : « Michelle ira sur le terrain, s’occupera de trouver la meilleure école pour les filles. En attendant, le petit chien que je leur avais promis, viendra à la maison blanche avec nous… ». Sourires dans la salle. Pragmatique, organisée, Michelle Obama l’est très certainement, avec un sens du timing et des responsabilités, so american ! Une femme du 21è siècle, à l’écoute de ses concitoyennes et qui va régner sur la Maison Blanche, à Washington. Elle se dit « prête pour le Job ! », tout en laissant le champ ouvert : « Il y a des tas de possibilités… ». L’éducation, l’emploi, la santé, les questions de genre, sont autant de sujets qui tiennent Michelle Obama, à cœur et auxquels elle tachera d’apporter des réponses en s’appuyant sur son expérience.

Transformée par cette expérience unique, Michelle Obama inspire toutes les femmes d’Amérique et du monde. Elle incarne le rêve américain de ces femmes noires, celle de la Middle Class de Chicago, celle des battantes de New York, celles des femmes entrepreneurs d’Atlanta en quête de reconnaissance dans l’Amérique de l’après 11 septembre. D’une classe folle et qui tranche avec son allure sobre des débuts, Michelle ose maintenant les couleurs et les tenues savantes. Harmonie des robes, jupes ou coiffures qui font d’elle une grande dame, elle a ce sourire victorieux, qui semble traduite l’expression : « Yes we Can ! »
A côté d’elle, Barack Obama prend plus de stature, de même qu’elle gagne en aura à l’accompagner. Barack et Michelle, un couple moderne qui tranquillise une Amérique tourmentée. Une image rassurante de stabilité et de complicité, qui fonde la base d’une société complexe et dont les attentes sont immenses. Car l’héritage que lègue l’administration Bush aux nouveaux locataires de la Maison Blanche reste un cadeau empoisonné…

Le résultat de la tâche sera-t-il à la hauteur de l’image que nous renvoient Barack Obama et sa première dame, Michelle ? Nous le saurons bientôt. En attendant, c’est l’Investiture du 44è président des Etats-Unis d’Amérique aujourd’hui. Place aux réjouissances !

Lire aussi :

 Michelle Obama : la « Black Jacky Kennedy » ?

 Consulter notre dossier Barack Obama