Meurtre d’une chanteuse libanaise : la presse égyptienne interdite de couvrir le procès

La Cour d’assise du Caire a interdit dimanche aux médias de publier tout article lié au procès de Hicham Talaat Moustafa, un pilier du parti au pouvoir égyptien, accusé du meurtre de la chanteuse libanaise Suzanne Tamim, écrit Lemonde.fr . La presse qui se voit interdite de rapporter les détails des audiences de ce procès devra se contenter de relayer les décisions de la cour, à savoir les ajournements d’audiences ou le verdict. Le magnat égyptien est soupçonné d’avoir recruté un tueur à gage pour éliminer le 28 juillet dernier Suzanne Tamim, avec laquelle il aurait eu une relation. La chanteuse âgée de 30 ans avait été retrouvée morte dans son appartement de Dubaï, aux Emirats arabes unis, la gorge tranchée et le corps lacéré de plusieurs coups de couteaux.