Melissa milite pour un environnement Net

Le programme sud-africain Melissa, dédié à l’environnement et au développement durable en Afrique sub-saharienne, vient de se doter d’un site Internet, Melissa.org. Un nouvel outil pour faciliter le contact entre les membres et promouvoir les activités du réseau dans le reste du monde.

Depuis 1996, le programme sud-africain Melissa (Managing the Environment Locally in Sub Sahran Africa) sensibilise l’Afrique sub-saharienne aux questions liées à l’environnement et au développement durable. Il se dote aujourd’hui d’une vitrine Internet : Melissa.org (le site ne fonctionne plus). Un outil d’échanges et de promotion. Ce site devrait servir à la construction d’une base de données sur différentes connaissances et expertises. A travers une communication continue, il entend inciter les membres à échanger leurs expériences respectives.

Melissa.org se veut interactif, en proposant notamment divers services en ligne à ses membres, dont la participation aux événements du Réseau d’Expertise et de Connaissances (RECO). Des événements, organisés sur la Toile, qui comprennent discussions, études de cas, communications thématiques et services de conseils. Le site devrait donc servir de relais à côté des publications dont dispose déjà le programme et qui sont les actes du Forum RECO, les infos brèves du RECO, produites tous les deux mois (disponibles sur Internet) et ouvertes à toutes les plumes.

En quête de partenaires

Le programme Melissa est financé par la Commission européenne et les gouvernements de Norvège et de Suède, avec l’appui administratif de la Banque mondiale. Riche en couleurs, le site Melissa.org est géré par l’organisation depuis son siège à Pretoria. Il offre la possibilité de s’inscrire en ligne sur le registre des experts ainsi que plus de deux cents liens vers d’autres sites sur l’environnement.

Un appel à propositions permet à ceux qui sont sensibles aux questions liées à l’environnement de soumettre directement leur contribution. Bien que les principaux clients de Melissa soient les collectivités locales, son principe de partenariat n’exclut pas une collaboration avec d’autres partenaires comme les gouvernements, les institutions, les ONG et le secteur privé.