Meghan Markle en colère : « La vie de George Floyd comptait »

Meghan Markle

La duchesse de Sussex Meghan Markle s’exprimant sur la mort de George Floyd, a dénoncé le racisme, notamment aux Etats-Unis. Elle a par ailleurs apporté son soutien au mouvement « Black Lives Matter » qui dénonce les violences policières.

L’actrice américaine Meghan Markle, épouse du prince Harry Duc de Sussex, s’exprimant sur la mort de George Floyd, a dénoncé le racisme tout en apportant son soutien au mouvement contre les violences policières « Black Lives Matter » (« Les vies noires comptent »). Meghan Markle est née d’une mère Afro-Américaine et d’un père Blanc.

« Je me suis rendu compte que la seule erreur était de garder le silence, car la vie de George Floyd comptait (…). Les vies de nombreuses autres personnes, celles dont on connaît les noms, et celles dont on ne connaît pas les noms  », a annoncé Meghan Markle, dans une vidéo, alors qu’elle s’adressait aux jeunes diplômés de son ancienne école Immaculate Heart à Los Angeles.

Rappelant d’autres Noirs victimes de bavures policières, notamment Breonna Taylor, une femme de 26 ans tuée en mars, chez elle, par la police, ou Tamir Rice du nom de ce garçon de 12 ans abattu en 2014, alors qu’il jouait avec un pistolet en plastique, Meghan Markle est revenue sur des souvenirs lointains.

« Je me souviens du couvre-feu, de m’être précipitée chez moi et d’avoir vu sur le chemin en voiture des cendres tomber du ciel, d’avoir senti la fumée et vu la fumée s’échapper des bâtiments », a rappelé Meghan Markle qui se rappelle les émeutes de 1992 à Los Angeles, dans sa ville d’origine. A l’époque, les violences, nées de du passage à tabac d’un Noir, Rodney King, puis l’acquittement des quatre policiers blancs impliqués, avaient fait 59 morts.

Rappelons que l’actrice métisse de 38 ans, qui a elle-même été victime de racisme, notamment lorsqu’elle vivait au Royaume-Uni, s’est installée aux Etats-Unis en même temps que le prince Harry, duc de Sussex, son époux. Les deux avaient effectué, courant 2019, un voyage au Maroc, où ils avaient été accueillis par le prince héritier Moulay El Hassan avant d’être reçus par le roi Mohammed VI.

A lire : Maroc : accueilli par Moulay El Hassan, le prince Harry reçu par Mohammed VI