Méditerranée : plus de 2000 migrants secourus au large de la Libye

Plus de 2000 migrants ont été secourus, jeudi matin, au large de la Libye, alors que les départs étaient devenus beaucoup plus rares, ces derniers temps, dans cette partie de la mer méditerranéenne.

Alors que les départs s’étaient raréfiés, ces derniers temps, dans cette partie de la Méditerranée, plus de 2000 migrants ont été secourus, dans la matinée du jeudi 3 décembre 2015, au large de la Libye, entassés à bord de onze embarcations de fortune, notamment trois bateaux en bois et huit canots pneumatiques.

Les migrants ont été sauvés par des navires de la marine et des gardes-côtes italiens, mais aussi un bateau britannique et un autre espagnol engagés dans l’opération navale européenne anti-passeurs Sophia. Le navire Argos de Médecins sans frontières (MSF) était aussi de la partie, expliquant que « les gens ont besoin de fuir, même en hiver ».

Après une moyenne de plus de 760 migrants par jour entre juin et août, la moyenne des arrivées en Italie est passée à 530 par jour en septembre et 290 par jour en octobre, avant de chuter encore à une centaine par jour en novembre. Et il n’y avait plus eu d’opération de secours depuis le début de la semaine dernière. Les conditions météorologiques s’étant améliorées, les départs semblent avoir repris.

Malgré l’important dispositif international mis en place au large de la Libye pour chercher et secourir les embarcations et lutter contre les passeurs après une série de naufrages au printemps, les migrants prennent l’initiative de prendre la mer pour rejoindre l’Europe, à la recherche de meilleures conditions de vie.

Selon un dernier bilan du Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), plus de 894 000 migrants sont arrivés en Europe par la Méditerranée cette année, dont 144 000 via l’Italie, tandis qu’au moins 3 515 autres sont morts ou disparus en tentant la traversée.