Médina : une nouvelle étoile sur Trace TV

Médina est la nouvelle animatrice de l’émission hebdomadaire « Africa » sur Trace TV. 32 ans, un parcours de battante, ex-animatrice radio chez RTL2, Europe2, journaliste…. Elle illumine la chaîne tous les vendredi soir avec son émission dédiée à l’Afrique. Interview.

Médina, animatrice, imprime sa marque à l’émission Africa depuis le début de l’année. Mais la jeune femme d’origine sénégalaise a plus d’une corde à son arc. Rédactrice en chef de son propre magazine Gratuit Mozaik (un mensuel dans lequel on peut trouver les plans franciliens pour tous les amoureux de la culture afro, des photos people), elle est aussi animatrice d’évènementiels.

Afrik.com : Tu es polyvalente. Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Médina :
J’ai suivi des études de droit et d’anglais, j’hésitais entre être juriste pour artistes ou devenir juriste européenne. En cours de route, j’ai eu l’occasion de faire de la radio sur Fréquence Paris Pluriel avec Kalengué (journaliste), the Ych (photographe) et Shock R (journaliste chez Respect Mag), et beaucoup de choses se sont déclenchées en moi. J’étais la seule fille dans une bande de jeunes hommes respectueux et contents d’avoir une touche féminine dans leur émission Hip-Hop. De fil en aiguille, j’ai eu d’autres propositions : chronique radio, chronique presse, voix off, assistanat de direction artistique, présentation d’événements, direction artistique de projets… et c’est ainsi que j’ai pu côtoyer des personnalités venant d’autres univers comme Yves Lafesse, Rémy Caccia, Arnaud Gidoin, Passi, K Reen, Socrate et bien d’autres. Aujourd’hui, certaines personnes m’avouent être surprises de découvrir tout ça, parce que je n’en faisais pas état. Mais, franchement, j’ai souvent constaté que ceux qui parlent trop restent bloqués sur leurs acquis et ne font rien de leur vie. Lorsque j’ai eu l’occasion de faire des chroniques et de l’animation radio sur RTL2 et Europe 2, j’ai continué à vivre une vie sociale discrète. Quand on me le demandait, je disais juste que j’étais dans la communication tout simplement pour qu’on ne voit que ma personne et non le poste que j’occupais. Aujourd’hui, c’est radicalement différent : c’est la première fois que je suis exposée. Je croise des fans dans la rue et je suis heureuse de voir leur respect. Ils viennent sagement, on échange quelques mots puis repartent avec le sourire. Pourvu que ça continue comme ça !

Afrik.com : Comment es-tu arrivée dans l’émission Africa sur Trace TV?

Médina :
C’était une vraie surprise ! Des amis me parlaient du casting mais je n’ai pas postulé. Un jour, j’ai eu un appel d’une personne de la chaîne et tout a commencé ! La chaîne a repéré pas mal de personne en leur donnant l’occasion de briller à l’écran. Jackie, Laura, Roberto, Tarik&Kim sont de la même « cuvée », ils ont inauguré la mise en place de nouvelles émissions dans la même période. Alors quand je suis arrivée, c’était comme lorsqu’on intègre une nouvelle école ! Excitée, pleine d’entrain et l’envie d’être adoptée. C’est toujours le cas, je souhaite faire une belle émission et être adoptée par l’équipe de la chaîne et les téléspectateurs qui découvrent tout mon tempérament !

Afrik.com : cette émission qui à déjà son public. Comment arrives-tu à faire ta place?

Médina :
Eh bien déjà, je suis ravie que la direction de la chaîne croit en moi et me confie un programme qui a été mené par la danseuse et comédienne Maïmouna. Ils m’ont donné l’occasion d’ajouter quelques ingrédients et je les remercie pour la confiance qu’ils m’accordent. Je crois que les téléspectateurs se sont fait aux changements. Dès ma première, j’ai eu des mails de bienvenue, des questions, des mails de surprises et des encouragements. De toutes façons, le patron c’est le public ! Je lis les mails avec attention cela me permet d’avoir un contact direct avec le public. Autrement, je n’ai qu’une recette : une poignée de rigueur dans la préparation des interviews, un zeste d’impertinence, un plein de spontanéité et de bonne humeur… et l’équipe qui m’entoure pour que le tout fonctionne.

Afrik.com : Qu’apportes-tu de nouveau à cette émission?

Médina :
Il y a des séquences qui n’existaient pas comme les questions spéciales. J’ai beaucoup réfléchis avant de m’embarquer dans la présentation. Soit on fait une copie, et j’étais complètement contre, soit on ajoute des ingrédients. J’ai donc eu l’idée de mettre des questions qui poussent l’invité à se livrer sans détour. Il y a « la question qui tue », « la question qui fâche » et l’objet mystère caché dans une boîte noire. Pour ce dernier élément, je fouille les interviews, les anecdotes, les traits de caractère. Par ailleurs, la rédactrice en chef de l’émission aime les reportages et apporte son regard et des éléments qui permettent d’aller plus loin dans la culture afro.

Afrik.com : Comment choisis-tu les thèmes pour ton émission?

Médina :
Je lis l’actualité, reçois des éléments par les attachés de presse, j’anticipe les grands rendez-vous de l’actualité. Par exemple la CAN (Coupe d’Afrique des Nations de football) 2008 (au Ghana, ndrl) était un événement si important que je ne me voyais pas passer à côté. Je me dis aussi qu’il y a tellement d’Africains de sensibilités différentes qu’il est hors de question de rester nichée dans une catégorie. C’est ainsi que Toumani Diabaté (joueur de Kora), Sally Nyolo (ex-Zap Mama et grande chanteuse tradimoderne), Molaré ou Eugénie Diecky ont leur place, par exemple. Et côté invités, je rêve d’avoir des footballeurs, producteurs de films, écrivains etc.

Afrik.com : Et les clips ?

Médina :
Pour ces derniers, je mets un point d’honneur à proposer une programmation qui peut toucher des âges et des sensibilités diverses. Il faut surtout que les Africains du centre, de l’ouest et de l’est et les non Africains y trouvent leur compte. Sinon, cela devient trop fermé et certains peuvent se sentir délaissés. A ce sujet, j’invite les producteurs à se manifester en m’envoyant des infos sur leurs productions.

Afrik.com : A côté de ton émission de télé, tu es également rédactrice en chef d’un magazine…

Médina :
Oui, Gratuit Mozaik ! C’est un mensuel de bons plans franciliens pour tous les amoureux de la culture afro. On y trouve des photos de people (un peu comme le fais voici), des bons plans beauté, resto, sorties mais aussi des questions psy, du bien être. Je suis en négociation avec deux éditeurs pour passer un autre cap. Car cela prend énormément de temps et la population est très réactive. Pour vous donner une idée, il y a des endroits où le stock est parti en 15 mn ! Je remercie tous ceux qui me soutiennent dans cette aventure, notamment mon imprimeur et les chroniqueurs qui sont assez inventifs et motivés !

Afrik.com : Comment arrives-tu à gérer ta vie de chef d’entreprise?

Médina :
J’ai crée ma société, Made in Medina, parce que j’avais de plus en plus de sollicitations professionnelles et que c’est un atout indéniable ! Cela fait très pro et avec les directeurs on a des rapports plus poussés parce qu’on parle le même langage.

Afrik.com : Ce n’est pas un peu dur d’être une femme dans le milieu du show business ?

Médina :
Je le vis sainement. Mon atout est d’avoir été un garçon manqué à l’enfance et d’avoir gardé ce côté-là en moi. Bon, je suis très féminine et j’aime la sape, le glamour traditionnel ou moderne mais je ne joue pas la bimbo. De plus, j’ai grandi dans une cité. La vie y a été très formatrice. Car dans un milieu souvent hostile pour les femmes, il faut avoir du tempérament pour vivre correctement. Soit on est faible et on fini mal, soit on a le mental qu’il faut pour affronter tout ce qui peut arriver. Mes petites sœurs m’appellent la « Femme de fer » parce que je sais encaisser et aime aller au bout des choses. Je suis épanouie, je ne suis pas une pleurnicharde, je reste concentrée sur mes objectifs. Je fais au mieux pour être pragmatique et je m’affirme sans agressivité. Tout simplement !

Afrik.com : Tes projets?

Médina :
Produire des programmes TV, avoir une émission ou une chronique radio, continuer la présentation d’événements, avoir des challenges et des actions passionnantes. Tout en gardant les pieds sur terre.

Retrouver Médina tous les vendredis soir à 21h sur : TRACE TV dans l’émission TRACE AFRICA

 Contact : africa@trace.tv

 Le site de Trace TV

 Le site de Medina