Médecins du Monde chassés du Sud-Darfour.

Les services de l’ONG Médecins du Monde (MDM) ne sont plus les bienvenus au Sud-Darfour. MDM est accusé par les autorités du de la région de soutenir les rebelles de l’Armée de Libération du Soudan d’Abdelwahid Nour. L’organisation non gouvernementale avait pourtant échappé, il y a deux ans, à la colère du président Omar El-Bechir contre la communauté internationale. Il avait alors expulsé 13 ONG internationales du Soudan pour répondre au mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) lancé contre lui, notait hier RFI.
Déjà, MDM s’était vu pour des raisons sécuritaires réduire le nombre de ses employés. Aujourd’hui, c’est toute l’organisation qui fait l’objet d’une exclusion du Sud- Soudan.