Mayra Andrade

Mayra Andrade, 21 ans, est la nouvelle révélation de la musique cap-verdienne. Précoce, elle remporte la médaille d’or aux Jeux de la Francophonie de 2001, à 16 ans. Ensuite, elle enchaîne les scènes jusqu’à la sortie de son magnifique album, Navega, en mai dernier. Naturelle et dotée d’une peau caramel lumineuse, Mayra dégage une énergie et une présence électrique sur scène, mélange de caractère et de douceur.

Quel est votre premier geste beauté du matin ?

Me brosser les dents !

Quels sont vos produits fétiches ?

Je ne retiens pas forcément les marques. Pour le visage, je change souvent de crème hydratante par exemple. Je fais beaucoup de peel-off sur le visage. Depuis mon enfance au Cap-Vert, j’ai pris l’habitude d’utiliser l’argile en masque. On a aussi beaucoup d’aloe vera et quand je suis là-bas, j’en coupe une grosse tige dans mon jardin, je récupère la gélatine, je la mets sur ma peau et mes cheveux, je laisse sécher et je rince. L’aloe vera, c’est un vrai médicament ! Dès que je me coupe ou me brûle, j’en utilise car c’est cicatrisant. Et j’en bois aussi, dilué dans de l’eau, ça enlève toutes les toxines ! Quand je suis au Cap-Vert, j’en profite aussi pour faire un gommage 100% naturel. Je fais quelques brasses dans la mer, histoire de ramollir ma peau et, ensuite, assise sur la plage, je me frotte tout le corps avec du sable, aussi fort que je le peux ! C’est du sable fin mais, quand même, ça décape ! C’est très bon de faire ça avant de prendre le soleil. Pour les cheveux, j’aime bien le masque hydratant de chez L’Oréal. Je le fais pénétrer grâce à un casque chauffant comme on en vend au Cap-Vert et au Brésil. C’est très efficace !

Quel est le meilleur conseil beauté qu’on vous ait donné ?

Ma grand-mère, comme toutes les Capverdiennes de sa génération, ne jurait que par l’eau de rose comme produit de beauté pour le visage. Alors qu’aujourd’hui on croule sous les produits et les marques, je me dis qu’il serait bien de revenir à des choses aussi simples…

A quelle(s) partie(s) de votre corps donnez-vous le plus d’importance ?

Spécialement mon visage. Je me maquille très peu, surtout l’été, et souvent avec seulement un trait de khôl. Sauf avant un concert. Là, c’est un moment de détente pour moi : j’étale mes produits, je range mes pinceaux…

Quels sont vos critères de beauté chez un homme et une femme ?

Un aspect propre ! Je n’aime pas les peaux qui brillent, les cheveux gras… Chez un homme, je suis sensible à la propreté des mains et des pieds, ça démontre une hygiène corporelle générale. Et j’aime quand les femmes dégagent quelque chose de frais…