Mauvaise passe pour la famille Moubarak

Alaa et Gamal, les deux fils d’Hosni Moubarak ont été placés en détention provisoire pour une durée de 15 jours dans le cadre de l’enquête sur les violences contre les manifestants. Il leur est reproché « d’avoir incité à tirer sur les manifestants pendant la révolte populaire du 25 janvier au 11 février » rapporte Le Monde qui précise que plus de 800 personnes sont mortes. Hosni Moubarak de son coté est toujours hospitalisé après une alerte cardiaque alors que son procès pour détournement de fonds doit s’ouvrir aujourd’hui.