Mauritanie : des problèmes internes au sein de la coalition « Vivre Ensemble »

Kane Hamidou Baba

La coalition « Vivre Ensemble », qui avait soutenu le candidat Kane Hamidou Baba à la dernière Présidentielle, traverse actuellement une crise interne.

Le leader de l’AJD (Alliance pour la Justice et la Démocratie), Ibrahima Moctar Sarr, le président de la FPC (Forces Progressistes pour le Changement), Samba Thiam, et certains dirigeants d’associations de la société civile protestent contre la nomination de Kane Hamidou Baba au poste de président de la CVE (Coalition Vivre Ensemble). Ils qualifient cette décision de nulle et non avenue. Certains responsables politiques rejettent la nouvelle charte des instances de la coalition.

A l’élection présidentielle de juin passé, la CVE  avait soutenu le candidat Kane Hamidou Baba, président du parti politique Mouvement pour la Refondation. Ce soutien lui a valu la quatrième place et l’obtention de 9% des suffrages exprimés.

Au lendemain de la Présidentielle, la CVE traverse une crise interne en rapport avec la question de son devenir. Ses membres sont divisés entre les idéaux de Moctar Sarr, de Kane Hamidou Baba et de Samba Thiam.

Ce dernier apporte quelques explications sur l’origine de la discorde : « La substance du conflit, c’est que nous ne voulions d’une CVE flexible et informelle, très peu structurée avec un ou deux points de programme. L’autre camp voulait une CVE étoffée comme un parti politique, voilà la divergence de fond ».

Un avis que partage Ibrahima Moctar Sarr, président de l’AJD. Pour lui, après l’élection présidentielle, les membres de la CVE devraient programmer une réunion pour réfléchir ensemble sur son devenir. C’est d’ailleurs pour cette raison que son parti politique s’y est allié. Malheureusement, la réalité aujourd’hui ne correspond plus vraiment à leurs attentes initiales.