Maurice s’arrime au câble

L’ADSL, le système de connexion au Web par fibres optiques, fonctionne depuis le 1er juillet sur l’Ile Maurice. Une révolution qui reste chère pour les particuliers mais qui devrait changer la vie des entreprises.

Ca y est, Maurice est devenue une cyber-île ! L’ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) le système de connexion à Internet par fibres optiques, fonctionne depuis le 1er juillet. Il permet un accès illimité au Web, à un débit très rapide (512 K en download (réception), 128K en upload (émission)). La compagnie Telecom plus, qui détient le monopole du marché, a déjà fait connaître la nouvelle à tous les habitants de l’Ile par une série de spots télévisés. Pour le moment, seules les six villes de Port-Louis, Rose Hill, Forest Side, Floreal et Plaine Verte sont concernées. Mais à terme, tout Maurice devrait être relié au câble.

Internet de luxe

Seule ombre au tableau : le forfait reste cher pour les particuliers. 5 500 roupies mensuels (183, 77 euros) pour une connexion illimitée, 24 heures sur 24. Si une centaine d’entreprises ont déjà signé, l’internaute occasionnel trouve la note trop élevée. Le gouvernement et les professionnels de la communication, qui aimeraient voir Maurice s’engager résolument dans la révolution du Net, encouragent vivement Telecom plus à baisser ses tarifs. Dev Hurkoo, le PDG de la firme, dit en avoir pris acte :  » Nous sommes en train d’étudier une seconde offre, que nous lancerons au début du mois d’août pour les particuliers. Je ne peux pas encore vous en dire le prix, mais il est certain que ce sera moins cher « .

En attendant, les cybercafés de Maurice y trouvent leur compte. Cyril Gauthier, qui dirige le Homesite Internet Club avoue  » réfléchir sérieusement à un abonnement « . Avec son parc de trente ordinateurs, il paye 22 000 roupies (735 euros) par mois pour une connexion classique par modem, ce qui est largement plus cher que ce que lui coûterait un abonnement au câble. L’ADSL permettrait aux étudiants qui viennent dialoguer en ligne dans son café d’avoir une bien meilleure connexion.

Lire aussi : L’ADSL débarque à Maurice.