Maurice : manifestation contre le harcèlement au travail

Un syndicat mauricien a décidé d’organiser une marche, le 18 août, pour dénoncer les cas de harcèlement au travail.

A Maurice, les nombreux cas de harcèlement au travail, répertoriés par la Ministry of Health Employees Union (MohEU), ont poussé ce syndicat à organiser une manifestation, le 18 août, devant l’hôpital SSRN de Port-Louis. C’est dans cet établissement qu’a eu lieu le dernier cas de harcèlement dont a été victime un aide-soignant, le 28 mai dernier. Ce dernier, qui présente des problèmes auditifs, a été réprimandé par son supérieur.

« On a écrit au ministère de la Santé à ce propos. Celui-ci a initié une enquête qui a conclu que le supérieur a levé le ton en raison du problème auditif de l’aide-soignant. Ce cas s’est produit à l’hôpital SSRN », a déclaré le président du syndicat, Amarjeet Seetohul.

Ce dernier a pointé du doigt, vendredi dernier, au cours d’une conférence de presse, le Performance Management System (PMS), un système d’évaluation des employés du ministère de la Santé. « On a beaucoup d’appréhensions par rapport à la mise en œuvre du PMS. En fait, les responsables n’ont pas reçu la formation nécessaire afin de pouvoir évaluer le personnel », a résumé Amarjeet Seetohul. Et d’ajouter : « Le PMS est un outil à double tranchant. Il peut devenir un objet de persécution ou de chantage envers les nouvelles recrues », rapporte Lexpress.mu.

Le président du syndicat a également dénoncé les salaires indécents que touchent les « Health Care Assistants (HCA). « Ils ne touchent pas de salaire décent. Et il n’y a pas de promotion pour leur grade », a-t-il déclaré. Enfin, il a fustigé le manque accru de personnel dans les différents hôpitaux. La MohEU a envoyé plusieurs propositions relatives à ces problèmes au PRB.