Marocains, voyagez au Maroc !

L’office de tourisme marocain invite les nationaux à découvrir le Royaume à bas prix. Mieux organisé, le tourisme intérieur devrait permettre de redynamiser un secteur affaibli par la crise. Une vaste campagne de promotion sera lancée dès le mois de septembre.

 » Un Maroc d’une beauté inégalée que seul le touriste étranger connaît « , opération séduction en direction des Marocains. Les professionnels du tourisme s’intéressent très sérieusement à la clientèle nationale pour développer le tourisme intérieur. Un nouveau souffle pour relancer un secteur déserté par les touristes étrangers. Une campagne de promotion initiée par l’Office national de tourisme (ONTM) est en préparation pour le mois de septembre prochain. Associée à l’ONTM, le président de la FNAVM (Fédération nationale des agences de voyage marocaines), Amal Karioun, souhaite attirer dans ses agences au moins un million de Marocains et atteindre à long terme jusqu’à 10 millions de vacanciers.

Les Marocains invités à remplacer les étrangers

C’est l’un des objectifs avoués de l’ONMT qui souhaite ainsi canaliser l’important flux touristique à l’intérieur du Royaume, estimé par le ministère du Tourisme à plus de 7 millions de déplacements la saison dernière. Un réflexe qu’il va falloir conditionner, puisque les Marocains ont rarement recours aux voyagistes pour partir en vacances. Le développement du secteur dépend en partie de l’offre d’hébergement. Généralement, les Marocains préfèrent loger chez des proches. Une solution à la fois économique et pratique. Et l’hôtellerie, qui constitue 60% de l’offre commerciale, n’est pas adaptée aux besoins de ces touristes. Que ce soit en terme de prix ou d’infrastructure. L’appart-hotel est actuellement présenté comme la solution idéale pour attirer les Marocains dans le circuit.

Marché estimé à 20 milliards dh

Face à la crise que traverse le secteur, la présidente de l’ONTM, Fathia Bennis, voit dans cette campagne un moteur essentiel de développement du tourisme national. Loin d’être  » une roue de secours, ce marché porteur a trop longtemps été négligé « , regrette Amal Karioun. Les projections les plus optimistes avancées par le ministère du Tourisme tablent sur 20 milliards de dirhams de recettes d’ici 2010 avec une augmentation croissante de la clientèle.

Des sites les plus visités à des destinations plus intimes, le président de la FNAVM, propose de découvrir  » un Maroc à portée de toutes les bourses « .  » Un guide du touriste marocain  » sera disponible dans les agences de voyage où seront présentés les premiers  » packages  » de séjours à bas prix.