Maroc : Zakaria Moumni condamné pour diffamation

Le boxeur marocain Zakaria Moumni a été condamné pour diffamation au secrétaire particulier du roi Mohammed VI, Mounir El Majidi.

Le boxeur marocain Zakaria Moumni a été condamné, mercredi 5 octobre 2016, à verser 1 000 euros de dommages et intérêts pour diffamation au secrétaire particulier du roi Mohammed VI, Mounir El Majidi. C’est ce qu’a indiqué Ouest France.

Les propos à l’origine de cette condamnation remontent en 2015 après les attentats de Paris. Zakaria Moumni désignait le secrétaire particulier du roi Mohammed VI comme étant le « commanditaire ». Le tribunal de grande instance de Paris a estimé qu’en dépit des éléments « précis et circonstanciés » invoqués par le sportif franco-marocain dans ses accusations, ceux-ci ne peuvent « constituer, en eux-mêmes, une base factuelle suffisante pour accuser Mounir El Majidi d’en avoir été l’instigateur ».

« On peut déplorer qu’un personnage aussi sulfureux ait obtenu satisfaction, même si d’un point de vue juridique, le dossier était délicat », a réagi l’avocat de M. Moumni cité par Yabiladi, Me Patrick Baudouin. De leur côté, les conseils de M. El Majidi, Mes Hervé Temime et Jean-Yves Dupeux, se sont félicités de ce jugement qui « rétablit » leur client dans « son honneur », relève Yabiladi.

Au mois de juin dernier, une première procédure, engagée au pénal par les avocats du royaume, avait été déclarée irrecevable par le tribunal correctionnel de Paris qui estimait que le Maroc est un Etat ne pouvant « être assimilé à un particulier ».