Maroc : une cellule djihadiste affiliée à l’Etat islamique démantelée

Les autorités marocaines ont annoncé avoir démantelé une cellule terroriste de cinq personnes qui voulaient créer un mouvement affilié à l’Etat islamique.

Gros coup de filet des forces de sécurité marocaines. Ces dernières ont démantelé, ce lundi 14 septembre 2015, une cellule djihadiste de cinq personnes qui voulaient créer un mouvement affilié à l’Etat islamique. Le groupe terroriste a été réduit à neutralisé à Essaouira au nord du pays.

Le groupe était basé dans cette ville située sur la côte atlantique ainsi qu’à Sidi Allal Al Bahraoui, au nord du pays. Lors de l’opération, les autorités ont pu récupérer des armes, des munitions ainsi que du matériel lié à la fabrication de bombes. Des outils que les membres du Bureau central d’investigation judiciaire (BICJ) ont dévoilés à la presse, peu après l’opération.

Les cinq membres du groupes avaient fait allégeance à l’Etat islamique et envisageaient de créer une branche marocaine prénommée les Soldats du califat au Maroc, selon le chef du BICJ, Abdelhak Khayyam. Une appellation similaire à celle d’un groupe terroriste en Algérie qui a rejoint les rangs de l’Etat islamique, en 2014, avant de revendiquer l’assassinat du français Hervé Gourdel. Les armes entraient au Maroc par la frontière avec l’Algérie, a précisé Abdelhak Khayyam.

Une cellule terroriste composée de quatre personnes, active dans la ville de Laayoune, a été démantelée, le 28 avril dernier, par les éléments du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST).

Plusieurs centaines de combattants en provenance du Maroc, de la Tunisie ou d’Algérie ont rejoint les forces de l’Etat islamique pour combattre en Syrie. Leur retour dans les pays respectifs laisse craindre la création de nouvelles branches djihadistes.