Maroc : un déficit budgétaire de 2,4 milliards de dollars

L’évaluation des charges et ressources du Trésor du Maroc fait ressortir, à fin juin, un déficit budgétaire de 21,4 milliards de dirhams (2,4 milliards de dollars), contre 10,4 milliards de dirhams (1,17 milliards de dollars) pour la même période de l’année dernière, selon le ministère marocain de l’Economie et des Finances. Le creusement du déficit s’explique, d’une part, par un effet de base lié à la réalisation durant le mois de mai 2011 du produit de cession de 20% du capital de la Banque Centrale Populaire pour un montant de 5,3 milliards de dirhams et, d’autre part, par la poursuite et la compensation de la hausse de certaines dépenses notamment les salaires, explique la dernière note de conjoncture de la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Les recettes ordinaires se sont chiffrées à 101,4 milliards de dirhams, enregistrant ainsi une hausse de 2,7% par rapport à fin juin 2011.