Maroc-Télécom : hausse de 48% du bénéfice net

L’entreprise marocaine de télécommunications  » Maroc-Télécom « , a réalisé une progression de 48% de son bénéfice net, du 1er septembre 1999 au premier septembre de cette année.

 » Maroc-Télécom  » enregistre au 1er septembre 2000 un résultat net de 115, 7 millions de dollars, contre 85, 5 millions l’année dernière à la même époque, a annoncé l’agence PANA. Cette progression fulgurante a été rendue publique lundi, lors d’une conférence de presse, par le directeur général de la société, M.Abdessalam Ahizoune.

Le chiffre d’affaires a augmenté quant à lui de 32 %, s’élevant aujourd’hui à 542, 7 millions de dollars.

GSM : + 660 % d’abonnés

L’opérateur marocain comptait, au premier semestre de cette année, 2,7 millions d’abonnés, dont près de 1,5 millions d’abonnés au téléphone fixe, chiffre en progression de 3% par rapport à l’année passée.

Bien significative est la progression du nombre d’abonnés au GSM (téléphone cellulaire), qui a augmenté de 660 %. Il s’élève à 1.202.656 abonnés.

Le 7 septembre la société de télécommunications a annoncé qu’elle lancera un appel d’offres le 3 octobre prochain pour la cession de 35% de son capital. Selon l’hebdomadaire marocain  » La vie économique « , l’entreprise étant évaluée à 10 milliards de dollars (au minimum), l’opération devrait rapporter 3, 5 milliards de dollars.  » Une énorme bouffée d’oxygène pour l’économie nationale « , selon ce même hebdomadaire. Une partie de la recette de cette opération devrait aller au Budget de l’Etat. Ceci explique que Mohammed VI déclare vouloir une privatisation se déroulant dans  » les meilleures conditions, les plus brefs délais et un climat empreint d’une totale transparence « .

Malgré ces chiffres inespérés,  » Maroc-Télécom  » doit compter avec un nouveau concurrent, le consortium hispano-russo-marocain  » Medi-Télécom  » qui exploite depuis le mois de mars un second réseau GSM au Maroc. La concurrence sera d’autant plus vive dans les mois à venir.