Maroc : six personnes accusées d’avoir appelé à rompre le jeûne du ramadan

Six jeunes marocains ont été traduits devant la justice pour « tentative d’incitation à la rupture du jeûne en public » pendant la période du ramadan, a rapporté lundi une source sécuritaire. Dimanche après-midi, ces personnes avaient organisé un rassemblement à Mohammedia, localité située au sud de Rabat, pour « rompre publiquement le jeûne » et se positionner contre une « loi qui punit la non observation du jeûne pendant le ramadan au Maroc », peut-on lire dans La Croix.