Maroc : six millions de femmes victimes de violence

La ministre marocaine des Femmes tire la sonnette d’alarme contre les violences à l’encontre des femmes. Au moins six millions de marocaines seraient violentées, dont la moitié dans le cadre de la vie conjugale.

Les marocaines dans l’ombre de la violence. Six millions de femmes seraient victimes de violences physiques ou verbales au Royaume chérifien, a annoncé mercredi la ministre marocaine des Femmes, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, rapporte l’AFP. Dans plus de la moitié des cas, ces violences surgiraient dans le cadre de la vie conjugale.

Une femme sur trois victime de violence

Dans un pays de 33 millions d’habitants, cela signifie qu’1/3 des Marocaines est concernée par ce constat alarmant. « La femme au Maroc continue de souffrir de la violence, aussi bien dans les espaces publics que privés », a assuré H Bassima Hakkaoui, la seule femme du gouvernement dirigé depuis janvier par l’islamiste Abdelilah Benkirane, du Parti Justice et Développement (PJD).

Pour Aïche Lekhmass, une avocate et militante marocaine, « la violence contre les femmes au Maroc existe dans l’imaginaire collectif, les mentalités et les rites ». Selon elle, « Tant qu’il y a des jeunes femmes qui se suicident parce qu’elles sont forcées de se marier, le chemin reste encore long ».

Pourtant, un projet de loi définissant les différentes formes de violences conjugales, qu’elles soient physiques ou morales, a été déposé en 2010 devant le Parlement marocain, mais il n’a toujours pas été adopté par les députés.

Lire aussi :

 Maroc : 74% des femmes mariées sont victimes de violences