Maroc-Sahara occidental-Algérie : Bruxelles recadre le débat

La question du Sahara occidental est au cœur de l’actualité et l’Union européenne semble sensible à cet épineux dossier qui a envenimé les relations entre l’Algérie et le Maroc. Aussi, a-t-elle décidé de recadrer le débat.

Dans sa déclaration pour la 11ème session du Conseil d’association UE-Maroc, « l’UE rappelle son attachement au règlement du conflit du Sahara occidental et exprime son plein soutien aux efforts du Secrétaire général de l’ONU et de son envoyé personnel pour aider toutes les parties concernées à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable ».

En outre l’UE « encourage toutes les parties à continuer à travailler avec l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU. Ceci, dans le but de progresser dans la recherche d’une telle solution, tout en acceptant de faire preuve de réalisme et d’un esprit de compromis », indique L’Opinion. L’organisation exprime, au nom des 28 Etats membres, le vœu que les efforts en direction d’une meilleure intégration maghrébine contribueront à des avancées sur la voie du règlement de ce conflit.

Toujours selon L’Opinion, L’UE réaffirme, d’autre part, son attachement au respect des droits de l’Homme et rappelle les obligations qui incombent à chaque partie, tout en se félicitant, dans ce contexte du renforcement et de la constitutionnalisation du rôle du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) en matière de surveillance et de défense des droits humains y compris au Sahara occidental, à travers ses commissions à Laâyoune et Dakhla.