Maroc : quand Mohammed VI inaugure « Bombardier »

Le Royaume affiche clairement son ambition de devenir plateforme de l’industrie aéronautique en méditerranée. Pour preuve, l’inauguration du lancement de l’usine « Bombardier » par le Roi Mohammed VI en personne. Avec un investissement de l’ordre de 200 millions de dollars US, le projet « Bombardier » permettra à terme la création de 850 emplois directs et 4 400 indirects.

(De notre correspondante à Casablanca)

« Bombardier » devra produire à terme des éléments de structure pour les commandes de vol de ses avions d’affaires Learjet 70 et 75 et de ses avions commerciaux de la Série CRJ. Selon le Groupement des Industries marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS), l’aéronautique au Maroc c’est :

• 100 entreprises opérant dans le secteur aéronautique et spatial
• 10 000 salariés hautement qualifiés
• 750 millions d’euros de Chiffre d’affaires (2009)
• Taux de croissance de 25% par an sur les 5 dernières années
• 350 millions d’euros d’investissement.

Créant un tissu industriel diversifié :

• Assemblage d’éléments de structure
• Cablage – Connectique
• Chaudronnerie aéronautique
• Electricité, électronique
• Ingénierie – Etudes
• Maintenance avions et moteurs
• Matériaux composites
• Mécanique de précision – usinage
• Moulage aéronautique
• Produits chimiques
• Traitement de surface
• Tolerie aéronautique
• Outillage aéronautique
• Réparation moteurs
• Traitement des déchets
• Services – distribution
Par ailleurs, ce projet est important en ce sens qu’il vient «réchauffer» des relations politiques et diplomatiques excellentes, mais qui ne connaissait qu’une faible coopération économique entre le royaume et le canada.

Projet intégré

Cette usine est la première dans la plateforme industrielle Midparc, totalement dédiée aux métiers de l’aéronautique. Pour ceux qui suivent l’actualité marocaine, c’est la continuité du plan « Emergence » lancé en 2005, au Maroc. Cette plateforme, dont le coût global s’élève à 887,6 millions DH, s’étend sur une superficie de 124,4 ha aménagée en deux tranches. L’inauguration a également été marquée par la signature de quatre conventions d’investissement entre l’Etat et des entreprises du secteur de l’aéronautique et de deux conventions pour la création d’un fonds d’investissement dédié au secteur de l’aéronautique et à la sécurisation de l’approvisionnent de la plateforme en électricité.

Les quatre conventions d’investissement permettront aux entreprises signataires, porteuses de projets se rapportant aux filières de la maintenance, de la fabrication d’équipements électriques et mécaniques aéronautiques, du traitement de surface et de l’assemblage et ajustage de composants d’aéronefs, de bénéficier d’une aide financière. Ces projets dont le montant global d’investissement devra atteindre plus de 120 millions DH, permettront la création de 268 nouveaux emplois directs et généreront un chiffre d’affaires global à terme de 403 millions DH.

L’implantation de « Bombardier » vient s’ajouter à celle de grands donneurs d’ordres (EADS, Boeing, le Groupe Safran, Daher, Souriau, Zodiac Aerospace, Air France Industries,) et confirme, une fois encore, la capacité du Royaume du Maroc d’accueillir une base aéronautique de qualité.