Maroc : prison ferme pour cinq membres du Mouvement du 20 février

Cinq militants du Mouvement du 20 février, poursuivis pour « participation à une manifestation non autorisée », ont été condamnés mercredi 12 septembre par le tribunal de Casablanca à des peines de prison ferme allant de huit à dix mois. « Trois ont été condamnés à dix mois de prison ferme, deux à huit mois et une jeune femme, qui a comparu libre, a écopé de six mois avec sursis », a déclaré à l’AFP leur avocat, Me Omar Bendjelloun. Ils ont également été condamnés à verser chacun 3 000 dirhams, environ 280 euros, à la partie civile.