Maroc, pourquoi Mohammed VI a nommé un nouvel ambassadeur en France

Le roi du Maroc, Mohammed VI
Le roi du Maroc, Mohammed VI

Le roi du Maroc, Mohammed VI, vient de nommer un nouvel ambassadeur en France. Il s’agit de Mohamed Benchaâboun qui vient en remplacement de Chakib Benmoussa, appelé à d’autres fonctions. Pourquoi ce changement intervenu dans ce contexte ?

Le Maroc a un nouveau représentant diplomatique en France. Un nouvel ambassadeur du royaume à Paris a, en effet, été désigné par le roi Mohammed VI du Maroc, en la personne de Mohamed Benchaâboun, qui vient en remplacement de Chakib Benmoussa, appelé à d’autres fonctions. Cette nomination intervient dans un contexte assez particulier.

Alors que les relations entre la France et l’Algérie se sont détériorées, Paris et Rabat semblent vivre une nouvelle idylle. La brouille entre Alger et Paris est née d’une décision prise par la France de réduire le nombre de visas accordés à certains pays dont l’Algérie, le Maroc et la Tunisie. Seulement, une sortie de Macron, assez sévère à l’encontre des dirigeants algériens, a envenimé la situation, au point qu‘Alger et Paris se regardent en chiens de faïence.

Mécontent, l’Algérie, après avoir rappelé son ambassadeur à Paris, a poussé le bouchon un peu loin, en interdisant son espace aérien aux avions de la force Barkhane. Lesquels avions sont désormais obligés de passer par le Maroc pour rejoindre le Sahel. Une belle occasion saisie par la France pour se rapprocher du Maroc. D’ailleurs, les deux pays ont décidé de renforcer leur coopération. Suffisant pour que le roi nomme un nouvel ambassadeur en France.

Et c’est dans ce contexte que le roi Mohammed VI a désigné, ce dimanche 17 octobre, à l’issue du Conseil des ministres, un nouvel ambassadeur à Paris, en la personne de Mohamed Benchaâboun. Ce dernier n’est autre que l’ancien ministre de l’Économie et des finances du royaume. Il succède à Chakib Benmoussa à ce poste.

Né à Casablanca en 1961, le nouveau patron de la représentation diplomatique royale en France a occupé de hautes fonctions, dont notamment le poste de Directeur Général du Groupe de la Banque Populaire et de Directeur Général de l’Agence Nationale de la Réglementation des Télécommunications du Maroc. En le désignant nouvel ambassadeur à Paris, Mohammed VI vient de lui confier un poste stratégique.

A lire : Après le Maroc, l’Algérie ferme son espace aérien aux avions militaires français