Maroc : pourquoi Mohammed VI a félicité Akhannouch


Lecture 2 min.
Mohammed VI
Le roi du Maroc, Mohammed VI

Le roi du Maroc, Mohammed VI, a adressé ses vives félicitations à son chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Et pourquoi ?

Le chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, a reçu les acclamations du roi Mohammed VI, ce samedi 5 mars 2022, après sa réélection, le même jour, à la tête du Rassemblement national des indépendants, (RNI), qui tenait son 7ème congrès national. « Il Nous est agréable de vous féliciter pour le renouvellement de confiance en votre personne par les militantes et les militants du parti », a ainsi indiqué le souverain.

« Vos qualités humaines et votre compétence, en plus de votre esprit de responsabilité et d’attachement indéfectible aux constantes et valeurs sacrées de la Nation, constitueront sans doute, des bases de votre succès dans la poursuite de l’accomplissement de vos missions partisanes », a poursuivi Mohammed VI, soulignant que ce message de félicitation est « en reconnaissance de votre action partisane fructueuse ».

L’homme d’affaires marocain Aziz Akhannouch a été nommé chef du gouvernement marocain le vendredi 10 septembre dernier, après la victoire de son parti libéral, le Rassemblement national des indépendants, aux élections législatives. Dès sa nomination, le patronat marocain avait commencé à lui mettre la pression, affirmant qu’il ne comptait pas laisser une période de grâce de 100 jours au nouveau chef du gouvernement marocain.

A peine quatre mois après sa nomination, une colère est déclenchée au Maroc où les populations, face à la hausse des prix des denrées, imputée au chef du gouvernement, appellent Aziz Akhannouch à démissionner. La campagne « Akhannouch  get out » est lancée sur les différentes plateformes de médias sociaux au Maroc. Seulement, un de ses prédécesseurs, l’ancien Premier ministre Abdelilah Benkirane, prend la défense d’Aziz Akhannouch et dénonce cette campagne à son encontre.

Et c’est en pleine période de turbulence que le parti de l’actuel chef du gouvernement, le Rassemblement National des Indépendants, a tenu son 7ème congrès national, les 5 et 6 mars, à Rabat. A l’issue de ce conclave, Aziz Akhannouch a été reconduit à la tête du parti. Opportunité saisie par le roi Mohammed VI pour le féliciter, ainsi que l’ensemble des membres et composantes du parti.

A lire : « Akhannouch get out », le hashtag qui fait fureur au Maroc

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter