Maroc : ouverture du procès des bouchers présumés des deux jeunes touristes scandinaves

Les deux touristes scandinaves tuées au Maroc

Le procès des assassins présumés de deux jeunes touristes scandinaves, décapitées sauvagement mi-décembre dans les montagnes de l’Atlas marocain, doit débuter ce jeudi à Salé au Maroc. Aux côtés des quatre principaux suspects, qui avaient fait allégeance au groupe Etat islamique (EI), une vingtaine d’autres personnes seront jugées.

Quatre hommes soupçonnés d’avoir participé à l’assassinat de deux jeunes femmes scandinaves au Maroc en décembre dernier et 20 personnes suspectées de les avoir aidé vont être jugés à partir de jeudi par le tribunal de Salé, au Maroc. Ceux directement impliqués dans le crime risquent la peine de mort en théorie, car en pratique elle n’est plus appliquée au Royaume.

Les deux jeunes filles sauvagement assassinées, Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, du Danemark, et de Maren Ueland, 28 ans, de Norvège, avaient été retrouvées à Chamharouch, à une dizaine de kilomètres du village d’Imlil dans le Haut Atlas, région du Maroc très fréquentée par les touristes. Les premiers suspects avaient été arrêtés très rapidement alors qu’ils tentaient de fuir Marrakech, puis d’autres interpellations avaient suivies auprès de personnes en raison de leur lien avec les tueurs présumés.

La plupart des suspects sont issus de milieux modestes de Marrakech et ont un faible niveau d’instruction. Même s’ils avaient prété allégeance à l’Etat Islamique les suspects n’avaient pas de contact avec des cadres opérationnels de l’EI précise les enquêteurs.