Maroc : « on ne se moque pas impunément de la religion ! »

Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné, lundi, deux journalistes marocains pour « diffamation envers l’islam et la monarchie », rapporte TV5. Driss Ksikès, directeur de l’hebdomadaire arabophone Nichane, et Sanaa Al Aji, auteur de l’article ont écopé d’une peine de
trois ans de prison avec sursis et une amende collective de 80 000 dirhams (7 220 euro). Le journal avait publié une série de blagues sur l’Islam et le souverain marocain qui ont cours dans la société marocaine.