Maroc : Omar Radi arrêté suite à une provocation d’un journaliste de Chouf TV ! (Photos)

Omar Radi

Dans la nuit du dimanche au lundi, le journaliste et militant Omar Radi a été arrêté puis placé en garde à vue tout comme son homologue Imad Stitou. Pour l’heure, les deux journalistes sont dans l’attente d’une comparution devant le procureur. Mais pour quelles raisons ont-ils été mis aux arrêts ?

D’après Le Desk, l’attention des deux hommes, au sortir d’un pub-restaurant à Casablanca, aurait été attirée par un journaliste caméraman de Chouf TV qui avait braqué son objectif sur eux. En réponse, Omar Radi et Imad Stitou se seraient eux aussi mis à filmer le journaliste en question ; ce qui échauffa les esprits peu à peu. Ce dernier aurait par ailleurs évoqué une agression qu’aurait subi sa femme qui l’accompagnait.

Le média Chouf TV a diffusé une vidéo en rapport avec l’affaire, mais aucune agression apparente n’est à constater. A ce sujet, l’avocat d’Omar Radi a révélé au média Yabiladi que « lors de son arrestation, il a été admis au service de permanence du commissariat d’Anfa. La suite de la procédure légale est qu’il soit présenté au tribunal, où nous irons le soutenir ».

Le comité de soutien à Omar Radi qui avait tantôt annoncé que la comparution des deux journalistes devait avoir lieu demain mardi et qu’une caution pourrait être payée, a finalement fait une autre une annonce un peu plus tard ce lundi, déclarant que la comparution été ramenée à aujourd’hui.

En parallèle, Omar Radi a déjà été convoqué deux fois par la Brigade Nationale de la Police Judiciaire (BNPJ) dans le cadre d’une enquête préliminaire le visant pour « espionnage et financement étranger ». Il est attendu dans les prochains jours pour subir un nouvel interrogatoire, si l’on en croit son avocat.*