Maroc : Mohammed VI lance son «djihad»

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a annoncé une batterie de mesures allant dans le sens d’un « djihad » qu’il appelle à mener pour protéger le Marocain moyen.

Dans son discours prononcé le 20 août à l’occasion de la célébration du 66ème anniversaire de la révolution du roi et du peuple, le roi Mohammed VI a annoncé la mise en place d’une Commission spéciale sur le modèle de développement au service du citoyen.

Appelant à encourager « l’initiative privée et l’auto-emploi », Mohammed VI rappelle « l’ambitieux Programme national de réduction des disparités en milieu rural, auquel ont été alloués environ cinquante milliards de dirhams (plus de 4,5 milliards d’euros) pour la période 2016-2022 ».

Le roi, qui n’a de cesse appelé à la création d’une « classe moyenne agricole », insiste que « l’action publique doit être renforcée par des initiatives et des projets privés, à même d’imprimer un dynamisme nouveau à l’investissement agricole, aux filières professionnelles et aux services connexes, notamment en milieu rural ».

Pour Mohammed VI, « l’obtention du baccalauréat et l’accès à l’université ne constituent pas un aboutissement en soi. Ce sont des étapes dans le parcours académique. Ce qui importe vraiment, c’est d’acquérir une formation qui ouvre des perspectives d’insertion professionnelle et de stabilité sociale ». Le roi a insisté sur « le rôle de la formation professionnelle, du travail manuel dans l’insertion des jeunes ».

« je veux citer : les métiers de l’artisanat, qui assurent aux praticiens un revenu décent et une vie digne ; les industries agro-alimentaires et les professions agricoles, la formation de compétences nationales dans les secteurs du tourisme, des services et dans les nouveaux métiers du Maroc comme l’industrie automobile, l’aéronautique, les nouvelles technologies », a dit entre autres le souverain.