Maroc : Mohammed VI « humilié » par Donald Trump ?

Alors que sa rencontre avec le Président des Etats-Unis Donald Trump avait été annoncée à grands fracas, le roi du Maroc Mohammed VI n’a pas eu de tête-à-tête avec le chef de l’Etat américain. Une humiliation ?

Sa rencontre avec le Président des Etats-Unis Donald Trump avait été annoncée en grande pompe, le roi du Maroc Mohammed VI n’a pas eu de tête-à-tête avec le chef de l’Etat américain. ce que la presse, notamment sahraouie qualifie d’humiliation.

Selon Abidjantv.net, « le roi du Maroc vient de subir une humiliation en Floride, où il fait le pied de grue depuis plusieurs jours dans l’espoir d’être reçu par le président Donald Trump, ne serait-ce que de manière informelle et pour seulement quelques minutes. Le successeur de Barack Obama à la Maison-Blanche a non seulement refusé de lui consacrer un peu de son temps, mais il a, semble-t-il aussi, fait comprendre à son entourage qu’il n’avait pas l’intention de le faire dans un proche avenir. D’ailleurs, aucune activité publique ou politique n’était prévue ce matin dans son agenda. Le président Trump prévoit de regagner Washington en début de soirée ».

Le journal de renchérir : « Mohammed VI, qui comptait sur ses « amis » israéliens et saoudiens pour siroter tranquillement un jus de fruits avec Donald Trump à l’ombre d’un palmier, est actuellement pris de panique à l’idée de rentrer bredouille à Rabat, alors que ses services ont fait circuler dans de nombreuses rédactions de journaux européens et africains qu’il allait être le premier chef d’Etat africain à être reçu par le Président Trump ».

Du côté marocain, on est formel : « aucune rencontre, ni déjeuner, n’ont été programmés entre le roi Mohammed VI et le président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump ». C’est ce qu’a indiqué Le360 qui souligne que « ce démenti fait suite à une prétendue rencontre entre Mohammed VI et Donald Trump, rendue publique par Jeune Afrique, dans son édition du 14 avril courant. De nombreux médias, dont le360, avaient relayé cette information ».

Le site marocain poursuit en informant que « la supposée rencontre devait se tenir en marge du séjour privé du roi du Maroc en Floride. Aucun organe officiel marocain n’a fait d’ailleurs part d’une réunion entre les deux chefs d’Etat. L’agence officielle marocaine (MAP) n’en a pas parlé. Et dans l’agenda du Président américain, il n’était fait nulle part mention de cette rencontre ».

La polémique enfle au sujet de cette rencontre, pour le moment qui a avorté, entre le roi du Maroc et le chef de l’Etat américain. Les spéculations vont bon train.