Maroc : Mohammed VI convoque un Conseil des ministres, pour crier sa colère ?

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Le roi du Maroc, Mohammed VI, a convoqué un Conseil des ministres, ce lundi 29 juin 2020. Le premier depuis l’apparition du Coronavirus sur le sol marocain. Des sanctions ne sont pas à écarter au cours de cette rencontre.

L’information a été donnée par Bladi qui cite Telquel. Le roi du Maroc, Mohammed VI, a convoqué un Conseil des ministres, ce lundi 29 juin 2020. Le journal précise qu’il s’agit là du premier Conseil des ministres depuis l’apparition du Covid-19 au Maroc, début mars 2020.

Révélant que « les Conseils des ministres sont assez rares au Maroc, le dernier remontant à la fin de l’année dernière, lors duquel deux projets de loi avaient été votés ainsi que deux conventions internationales », le journal, qui cite ses sources, précise que « le Conseil était prévu il y a quelques semaines déjà, mais le roi Mohammed VI a subi avec succès une opération chirurgicale suite à une récidive du trouble du rythme cardiaque type flutter auriculaire sur cœur sain ».

Evoquant certaines sources, le journal indique que le Conseil des ministres pourrait être l’occasion pour le roi d’étaler tout son mécontentement suite à l’affaire des deux ministres PJD épinglés pour ne pas avoir déclaré leurs employés à la Caisse de Sécurité sociale. Mieux, Mohammed VI pourrait saisir cette opportunité pour crier sa colère. Et à juste raison.

En effet, alors que le roi avait quasiment scellé le sort du Coronavirus, qu’il a farouchement combattu au point d’obtenir des points essentiels, repoussant le virus jusqu’à ses derniers retranchements, voilà que ses efforts sont anéantis par des populations qui foulent au pied les recommandations des autorités sanitaires, en refusant d’observer l’application des gestes barrières.

Qu’est-ce qui a fait que les cas explosent au Maroc au point d’inquiéter. Un manque de suivi par les autorités, notamment de Casablanca, Rabat et autre Marrakech, des instructions données par le roi ? Ou tout simplement une indiscipline des populations ? Si Mohammed VI aborde ce sujet brûlant, pour sûr, les responsabilités seront situées. Sans doute, des sanctions vont tomber.

Rappelons que le Maroc est à 12 248 cas de personnes infectées au Coronavirus pour 8 790 guérisons et 220 décès.